Coronavirus : les produits d’hygiène qui vous protègent

Savon, gel hydroalcoolique, chlore, javel, vinaigre blanc… Quels sont les produits d’hygiène vraiment efficaces contre le coronavirus SARS-CoV-2 ? Medisite fait le point, avec les conseils du Dr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg.



Les ventes de masques chirurgicaux ont explosé au cours des deux derniers mois, si bien que de nombreuses pharmacies sont en rupture de stock. Une telle pénurie est à craindre pour les solutions hydroalcooliques, dont la demande est également à la hausse.


Mais ces dernières sont-elles vraiment efficaces contre le coronavirus ? On fait le point sur les produits d’hygiène qui vous protègent réellement.


Lavez-vous les mains à l'eau et au savon


L’Organisation Mondiale de la Santé recommande de se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon, ou de les frictionner avec une solution hydroalcoolique, pour limiter les risques de contamination au coronavirus.


Cela permet, en effet, d'inactiver le virus s’il est présent sur vos mains.


Comment bien se laver les mains ?


Pour bien vous laver les mains, mouillez-les à l’eau claire, puis frictionnez-les pendant 30 secondes avec du savon, conseille le ministère de la Santé. Pensez à bien frotter “les ongles, le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains, les jointures et les poignets”.




Insistez bien sous les ongles, surtout si vous portez des faux-ongles. Puis, rincez-vous les mains et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre.


Il ne faut jamais s'essuyer les mains avec un essuie-mains en tissu éponge à utilisateur multiple. À la maison, le mieux est d'individualiser les essuie-mains”, précise le Dr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg. Il est préférable de retirer ses bijoux et sa montre avant de se laver les mains, et de désinfecter régulièrement ces derniers, car les microbes peuvent s’y réfugier.


À quelle fréquence se laver les mains ?


Se laver les mains plusieurs fois par jour est essentiel pour éliminer les germes. “Il n’y a pas de fréquence spécifique”, explique le Dr Gayet, infectiologue. “Il faut se les laver au bon moment, c’est tout”. Et en particulier :


  • lorsqu’on rentre chez soi ou qu’on arrive au bureau ;

  • après avoir emprunté les transports en commun ;

  • après avoir été aux toilettes ;

  • avant de s’occuper d’un bébé et après l’avoir changé ;

  • avant de toucher de la nourriture - notamment lorsqu’on va cuisiner ou passer à table - mais aussi avant de toucher toute chose qui va aller à sa bouche (doigt, chewing-gum, cigarette…) ;

  • après avoir touché quelque chose de suspect : main d’une autre personne ou élément touché par de nombreuses personnes (rampe, poignée, interrupteur, télécommande…) ;

  • après avoir éternué ou s’être mouché ;

  • avant et après avoir rendu visite à une personne malade ;

  • après avoir touché un animal domestique ou sauvage.


Si ces recommandations peuvent sembler évidentes, elles sont pourtant loin d’être suivies par tous. Selon le Baromètre 2016 de Santé Publique France, 21 % des gens ne se lavent pas systématiquement les mains après avoir été aux toilettes et 36,8 % ne le font pas avant de faire la cuisine. Plus encore, 61 % des Français ne se lavent pas les mains après s’être mouchés, et 75,3 % zappent cette étape après avoir pris les transports.


Quel savon utiliser pour se laver les mains ?


Le mieux est un savon pur, c'est-à-dire sans parfum, ni colorant, ni additif quelconque”, préconise le Dr Gayet. “Le savon de Marseille pur, sans additif, est le mieux. C'est un détergent qui inactive les virus enveloppés comme le coronavirus. Il doit toujours être rincé à l'eau claire”. L’expert précise que les solutions détergentes composites du commerce sont toxiques et difficiles à rincer, mieux vaut donc les éviter.


En outre, le savon liquide est plus hygiénique, selon France Assos Santé. Sous forme solide, il a tendance à tremper dans l’eau… Or, les germes prolifèrent en milieu aqueux. La température de l’eau n’a aucune incidence sur l’efficacité du nettoyage ; il est toutefois plus agréable d’utiliser de l’eau tiède.


Schéma : les bons gestes pour se laver les mains



Utilisez une solution hydroalcoolique


En l’absence d’accès à un point d’eau, vous pouvez frictionner vos mains avec une solution hydroalcoolique. Ce type de désinfectant pour les mains doit contenir au moins 60 % d’alcool, pour une meilleure efficacité. S’il ne nettoie pas la saleté, il permet au moins de désactiver une bonne partie des germes.


Dans ce cas, appliquez la quantité de produit recommandée par le fabricant sur la paume de votre main, et frictionnez vos deux mains de manière à étaler le produit sur toute leur surface, jusqu’à ce qu’elles soient complètement sèches.


Le coronavirus est un virus fragile sur lequel tous les gels hydroalcooliques sont efficaces”, souligne l’infectiologue. “C'est tout à fait différent des virus des gastro-entérites aiguës virales qui sont beaucoup plus résistants”.


Nettoyez les surfaces sans les désinfecter


Contrairement à ce que l’on pourrait penser, “le mieux est de ne pas désinfecter sa maison”, selon le Dr Stéphane Gayet, infectiologue hygiéniste. “L'essentiel est de la maintenir propre, rangée, dégagée et aérée”.


L’expert explique, en effet, que les particules virales s'inactivent rapidement dans l'environnement - au bout de quelques heures, au maximum. Les virus n’étant pas des organismes vivants, ils n’ont pas de métabolisme. “De plus, les particules virales éventuellement disséminées dans l'environnement n'ont pratiquement aucune chance de nous contaminer de façon efficace, étant donné leur grande dispersion”, précise-t-il.


De l’eau savonneuse ou du vinaigre blanc suffisent dans la maison


En outre, il faut bien distinguer le nettoyage, qui consiste à enlever les salissures, de la désinfection, c’est-à-dire l’action de tuer les bactéries et d’inactiver les virus. Selon le Dr Gayet, la désinfection est généralement plus toxique qu’utile.


Pour nettoyer les surfaces, le mieux est d’utiliser de l’eau savonneuse et de rincer à l’eau claire. “Le vinaigre blanc est aussi un bon nettoyant écologique”, indique l’infectiologue. “Il a un faible pouvoir désinfectant, mais qui est bien souvent suffisant pour le domicile. Il a l'avantage de ne pas être toxique”. Ce dernier recommande de ne surtout pas utiliser de désinfectant composite du commerce.


Quant à la désinfection de l’air, elle est inutile et, de surcroît, toxique. “C'est une action à proscrire. Le mieux est d'aérer le domicile pendant 20 minutes, en créant un courant d'air, une à deux fois par jour”.



Que peut-on utiliser si l’on tient vraiment à désinfecter ?


Si l'on tient à les désinfecter, c'est de l'eau chlorée qu'il faut utiliser, cette fois sans rinçage : pour la préparer, diluer un volume d'eau de Javel (titrant par définition 2,6 % de chlore actif ou c.a.) dans 14 volumes d'eau, soit une dilution au 1/15e qui constitue une solution désinfectante polyvalente pour le domicile”, détaille le Dr Gayet. Laissez ensuite sécher à l'air.


De son côté, l’OMS indique qu’il “existe des désinfectants chimiques qui peuvent tuer le 2019-nCoV sur les surfaces. Il s’agit notamment de désinfectants à base d’eau de Javel ou de chlore, de solvants, d’éthanol à 75 %, d’acide peracétique et de chloroforme”, explique l’OMS.


Ces derniers sont toutefois plus utiles dans des zones à haut risque, comme les hôpitaux, que dans votre maison, surtout si personne n’est contaminé dans votre entourage. D'autant qu'ils sont toxiques pour l'organisme.


Source: www.medisite.fr

198 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright