La grippe saisonnière

Chaque année à l'approche de l'hiver, elle refait parler d'elle. Chaque année elle porte le même nom, mais le virus responsable de l'épidémie varie.

Chaque année, pour la contrer, un réseau sanitaire veille sur le territoire. Ne soyez pas victime de cette épidémie récurrente. Apprenez à connaître l'ennemie et dégainez votre meilleure arme : le vaccin.


Qu'est-ce la grippe ?


La grippe est une maladie virale. Il existe trois types de virus de la grippe, A, B, C et de nombreux sous-groupes car les virus connaissent de nombreuses variations.

Comment se transmet la grippe ?

Les symptômes

La transmission s'effectue par l'inhalation de fines gouttelettes projetées dans l'air ambiant lorsqu'une personne infectée parle, tousse ou éternue. Le virus pénètre dans l'organisme par le nez ou la bouche puis se fixe sur les muqueuses des voies aériennes supérieures.


L'incubation est la période pendant laquelle le virus se multiplie (moins de 48 heures). Il se fixe sur la membrane des cellules, la pénètre et s'y multiplie. Lorsque les virus sont en nombre suffisant, ils se diffusent dans l'organisme.


C'est la période d'invasion, marquée par l'apparition des premiers signes (fièvre, douleurs musculaires, mal de gorge...). Le virus s'est répandu dans tout l'organisme, par la voie sanguine. Tous les organes peuvent être atteints, surtout les poumons.


Parfois, la grippe peut revêtir des formes sévères (hyper toxiques, pulmonaires, cardio-vasculaires,...) qui peuvent entraîner la mort. Dans la plupart des cas, une grippe simple guérit en une semaine. Cependant, elle peut être suivie d'une période de faiblesses durant plusieurs semaines.


Attention !


De nombreuses maladies virales donnent des symptômes similaires, surtout pour les formes non graves: on parle de "syndromes pseudo-grippaux". Le vaccin ne confère bien sûr aucune protection vis à vis de ces maladies !


Pourquoi se faire vacciner ?


Le vaccin permet d'éviter les complications et surtout d'éviter la transmission: pendant l'hiver, le virus de la grippe circule dans la population. La transmission du virus est facile et peut même avoir lieu avant l'apparition de la maladie (période d'incubation).


Qui doit se faire vacciner ?


La vaccination est recommandée chez les personnes de 65 ans ou plus, les personnes souffrant de certaines maladies chroniques notamment cardio-respiratoires, le personnel soignant et les aides à domicile qui risquent de transmettre la grippe à des personnes fragilisées par l'âge ou la maladie.


Mais la vaccination est possible pour toutes les autres personnes souhaitant se protéger de la grippe. En cas de doute, demandez l'avis de votre médecin.


Quand se faire vacciner ?


Mieux vaut anticiper l'arrivée de l'hiver car la protection du vaccin se développe en quatre semaines. Le meilleur moment pour se faire vacciner s'étend de mi-octobre à mi-novembre en France et de mai à octobre dans les pays de l'hémisphère sud.


Pour les pays situés dans la zone inter tropicale, où la transmission des virus grippaux se produit tout au long de l'année, la notion de saison n'intervient pas: les indications de vaccination pour les voyageurs sont donc permanentes.

Consultez votre médecin pour connaître le vaccin efficace dans votre zone géographique.


Quel vaccin contre la grippe ?


Il existe plusieurs sortes de vaccin contre la grippe saisonnière. La plupart des vaccins utilisés sont des extraits de protéines et ne peuvent donc pas entrainer une grippe après vaccination (1ère et 2e catégorie ci-dessous). Ils sont utilisés par injection dans un muscle.


Cependant, il existe d'autres sortes de vaccins : avec adjuvant pour augmenter la réponse vaccinale (3e catégorie), ou administrés par injection dans la peau (4e catégorie) ou par inhalation dans le nez (5e catégorie).


Votre médecin jugera avec vous du vaccin le plus adapté à votre état de santé. Par défaut, l'Assurance maladie délivre des vaccins de la 1ère catégorie (inerte, par voie musculaire).


Vaccins inactivés cultivés sur oeufs embryonnés administrés par voie intramusculaire:

  • De 6 mois à 35 mois : 0,25 ml 1 ou 2 doses à un mois d'intervalle en primovaccination, 1 dose en rappel annuel.

  • De 3 à 8 ans : 0,5 ml 1 ou 2 doses à un mois d'intervalle en primovaccination, 1 dose en rappel annuel.

  • À partir de 9 ans : 0,5 ml 1 dose.

  • Vaccins disponibles : AGRIPPAL®, FLUARIX® , IMMUGRIP® (cliquez ICI), INFLUVAC® , VAXIGRIP®

Vaccin inactivé cultivé sur culture cellulaire administrés par voie intramusculaire:

  • Vaccin disponible : OPTAFLU® (principalement réservé aux personnes ayant une allergie vraie à l'oeuf)

Vaccin inactivés administré uniquement par voie intradermique :

  • Vaccin disponible : INTANZA® 15 g, à partir de l'âge de 60 ans : 1 dose de 0,1 ml.

Vaccin vivant atténué administré uniquement par voie nasale :

  • Vaccin disponible : FLUENZ®

Comment se faire vacciner ?

La vaccination consiste en une seule injection annuelle effectuée par votre médecin.

Grippe ou rhinite syndrome pseudo-grippal ?


La vaccination contre la grippe n'est pas efficace contre tous les autres virus circulant en hiver; la survenue d'une maladie ressemblant à la grippe tel que le rhume reste donc toujours possible.


Combien ça coûte ?


Tous les adhérents de la Caisse des Français de l'Etranger et leurs bénéficiaires bénéficient d'une prise en charge à 100% du vaccin. Cette disposition entre dans le programme de prévention de la CFE et consiste à prendre en charge à 100% tous les vaccins de ses adhérents. Attention !


Comme pour les autres dépenses médicales, le vaccin doit faire l'objet d'une prescription par votre médecin pour être remboursé.

Quelles sont les réactions ? Les contre-indications ?

Une rougeur temporaire peut apparaître au point d'injection. Plus rarement, la vaccination peut s'accompagner d'une légère fièvre. Les réactions sont exceptionnelles. Seule l'allergie vraie aux protéines de l'oeuf constitue une véritable contre-indication.

Faut-il se faire vacciner tous les ans ?

Chaque année, de nouveaux virus circulent dans le monde. Le vaccin est donc actualisé pour s'adapter à chaque nouvelle situation épidémiologique. Il est donc largement justifié de renouveler la vaccination chaque année.


Existe-t-il d'autres moyens que le vaccin pour prévenir ou traiter la grippe ?


La vaccination demeure le moyen le plus simple, le plus efficace et le moins coûteux pour se prémunir contre la grippe.

La vitamine C semble inefficace dans ce domaine.

Les antibiotiques sont inutiles pour prévenir la grippe, puisqu'il s'agit d'une maladie virale. Ils ne sont préconisés qu'en cas de complication ou de surinfection bactérienne.


Certains antiviraux administrables par voie orale (oseltamivir) sont commercialisés, mais sont seulement susceptibles, quand ils sont administrés précocement après le début des signes, de diminuer la sévérité et la durée des symptômes.

0 vue

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright