Technologie : cette start-up saoudienne a inventé la machine à créer ses propres parfums

Sur le salon Vivatech, Nota Nota a dévoilé sa machine à composer des parfums à partir de capsules d'arômes grâce à une appli mobile. Déjà vendue en Arabie Saoudite, cette innovation sera commercialisée en Europe en fin d'année.


Le pari de Deemah Alyahya est presque gagné. Chargée de conduire la transformation numérique de l’Arabie Saoudite et directrice de la fondation MiSK créée par le prince Muhammed bin Salman, l’ex-directrice exécutive de Microsoft Arabia est venue à Paris pour présenter quelques start-up lors du salon Vivatech. Parmi ces jeunes pousses, Nota Nota qui a inventé une machine à créer du parfum à la demande. Cette innovation digne du concours Lépine est bien partie pour rencontrer un succès mondial.


"C’est une machine qui crée un parfum en quelques secondes avec des capsules d’arômes", nous a expliqué Abdullah Bahabir, l’inventeur de cette machine qui veut être au parfum ce que Nespresso est devenu dans le café. "Il faut sortir des carcans aromatiques imposés par les grands parfumeurs", estime l’inventeur.


Les mélanges se font à partir de 24 essences (magnolia, jasmin, rose, bergamote, citron, vanille, safran ou musc). Le kit de base se compose de la machine à parfum, d’un coffret de fioles d’arômes et de 30 vaporisateurs de 5 ml. Son prix : 800 dollars, soit le prix d’un smartphone haut de gamme.


Un réseau social pour la communauté des parfumeurs

Et nul besoin de devenir chimiste ou programmeur pour utiliser ce robot parfumeur. Les fragrances sont créées grâce à une appli intuitive. Elle permet de faire des essais grâce à une palette de couleurs qui symbolisent l’humeur. Lorsque le choix est arrêté, il ne reste qu’à enregistrer le mélange sur son smartphone et lancer le processus en insérant les capsules dans la machine.


L’expérience utilisateur ne s’arrête pas là. Si l’on est vraiment fier de sa création, il faudra lui donner un nom et la partager sur le réseau social de Nota Nota. "La communauté peut noter les parfums, faire des commentaires et partager les recettes avec les autres membres", précise Abdullah Bahabir.


Pour Deemah Alyahya, Nota Nota est l’exemple même de l’esprit d’innovation qui se construit en Arabie Saoudite. "La fondation MiSK crée des incubateurs et soutient des innovations dans l’éducation, les médias et la culture dans le but de créer des start-up de dimension mondiale", explique la responsable du numérique saoudien. Avec sa machine à créer des parfums, Nota Nota montre que cette ambition est en bonne voie. Le robot qui est déjà vendu en Arabie Saoudite, sera commercialisé en Europe d’ici la fin de l’année.


Source: www.bfmbusiness.bfmtv.com

6 vues
Pour utiliser notre forum, inscrivez-vous et lancez votre sujet de discussion !