La chanteuse France Gall est morte

La chanteuse France Gall est morte ce dimanche matin à Paris des suites d'un cancer peu après 10h, a annoncé à l'AFP sa chargée de communication Geneviève Salama.


Elle avait 70 ans. "Il y a des mots qu'on ne voudrait jamais prononcer. France Gall a rejoint le Paradis blanc le 7 Janvier, après avoir défié depuis 2 ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer", indique-t-elle dans un communiqué.


France Gall Surnom: Babou Nom de naissance: Isabelle Geneviève Marie Anne Gall Naissance: 9 octobre 1947 à Paris (France) Décès: 7 janvier 2018 (à 70 ans) Genre musical: Pop, chanson française Années actives: 1963-1997

France Gall, nom de scène d'Isabelle Gall, née le 9 octobre 1947 dans le 12e arrondissement de Paris et décédée le 7 janvier 2018 dans la même ville, est une chanteuse française.


Après plusieurs grands succès à partir de 1963 et un premier prix au Concours Eurovision de la chanson en 1965, sa popularité s'estompe à la fin des années 1960 jusqu'à sa rencontre avec l'auteur-compositeur-interprète Michel Berger en 1973. Elle l'épouse le 22 juin 1976. Sa carrière connaît dès lors un renouveau rempli de succès pendant plus de vingt ans.


Pendant les vacances de Pâques 1963, son père l'incite à enregistrer quelques chansons et remet les bandes à un éditeur musical, Denis Bourgeois. Le 11 juillet suivant, l'éditeur lui fait passer une audition au théâtre des Champs-Élysées. Du fait qu'elle est alors mineure, son père doit signer le contrat pour elle chez Philips où Denis Bourgeois est déjà directeur artistique de Serge Gainsbourg. Elle enregistre quatre titres avec l'arrangeur Alain Goraguer, jazzman et compositeur, qui a notamment travaillé avec Gainsbourg et Boris Vian.


Première contrainte de sa direction artistique : pour ne pas interférer avec Isabelle Aubret, alors grande vedette, elle doit abandonner son prénom d’Isabelle. Elle devient France Gall à la scène.


Le jour de ses seize ans, le 9 octobre 1963, ses chansons sont diffusées pour la première fois à la radio. C'est le titre phare, Ne sois pas si bête, qui obtient le succès. France se place à la 44e place du hit-parade de Salut les copains du mois de novembre (derrière Tu n'y crois pas de Michel Berger et devant La Mamma de Charles Aznavour).


1965, l'année de tous les succès

Sacré Charlemagne se vend à plus de 2 millions d'exemplaires en franchissant les limites de la France pour faire chanter les écoliers du Japon (France Gall déclare être restée deux ans en tête du box-office japonais devant les Beatles) aux États-Unis en passant par l’Afrique, Singapour ou le Chili.


Cette chanson devient même l'hymne du mouvement de la jeunesse algérienne et donnera, quelques décennies plus tard et à la demande des élèves du Pôle scolaire d'Auvillers-les-Forges (Ardennes), le nom de « Rue du Sacré-Charlemagne» à celle qui passe devant leur école.

France Gall et Serge Gainsbourg recevant des mains du ténor Mario Del Monaco le Grand Prix de l'Eurovision le 20 mars 1965.

France Gall est ensuite sélectionnée pour représenter le Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson. Elle a gain de cause en choisissant Poupée de cire, poupée de son sur les 10 titres qu'on lui propose. Le 20 mars, l'équipe des « 3 G », Gainsbourg-Gall-Goraguer, est à Naples où se tient le Concours de l'Eurovision. Les répétitions sont interrompues par des incidents entre l'orchestre italien et la délégation luxembourgeoise. Les musiciens n'apprécient guère l'attitude à leur égard de l'auteur-compositeur de la chanson, Serge Gainsbourg.


Rencontre avec Michel Berger


C'est en entendant à la radio, un jour de 1973, la chanson Attends-moi interprétée par Michel Berger que France Gall est subjuguée par sa musique. À l'occasion d'une émission de radio, elle lui demande s'il peut lui donner son avis à propos des chansons que son producteur voudrait lui faire enregistrer.


Bien que Michel Berger soit déconcerté par la pauvreté des chansons proposées à France Gall, il n'est pas question pour lui d'une collaboration entre eux. Ce n'est que six mois plus tard, en 1974, qu'il accepte d'écrire pour elle, après qu'elle a fait une voix sur le titre Mon fils rira du rock'n'roll du nouvel album de Berger (Chansons pour une fan), et après que l'éditeur de Gall le lui a proposé. La chanteuse a déjà décidé : « Ce sera lui ou ce sera personne ».



C'est ainsi que naît en 1974 La Déclaration d'amour, premier succès d'une longue liste, et que la carrière de la chanteuse prend un nouvel essor.


Elle ajoutera à propos de cette rencontre décisive : « Ça a transformé mon existence, ma vie. Ça m’a apaisée ».

Le 6 janvier 1976, après 12 ans de carrière, paraît son premier album studio, France Gall, enregistré en 1975. L'interprète s'entretient à ce sujet avec le journaliste Richard Cannavo : « C'est mon premier album ! C'est un truc énorme pour moi ».

Richard Cannavo ajoute : « Ce premier album, c'est une manière d'effacer définitivement la France Gall des sixties : on est passé à autre chose. »



Les années 80 voient France Gall avec Michel Berger, Richard Berry, Daniel Balavoine et Lionel Rotcage œuvrer notamment pour le Mali grâce à leur association Action Écoles. Ce sont des écoliers volontaires qui récolteront des denrées de première nécessité pour ces pays d'Afrique où sévit la famine et la sécheresse. Ainsi, des tonnes de nourritures et des pompes à eau seront expédiées sous l'œil vigilant des artistes.


Lors d'un voyage en Afrique, Daniel Balavoine trouve la mort dans un accident d'hélicoptère le 14 janvier 1986. France Gall chante en 1987 l'émouvant Évidemment, écrit par Berger, en hommage à leur ami disparu. Ce titre figure sur l'album Babacar. Suit un nouveau spectacle qui, du Zénith de Paris, part en tournée dans toute la France. C'est l'éblouissant Tour de France 88 mis en scène par Berger alors que France Gall, songe déjà à arrêter sa carrière.


Décès de Michel Berger


France Gall prend du recul et enregistre peu pendant les années qui suivent. Elle ne consent à reprendre le chemin des studios qu'à condition d'enregistrer un album avec Berger. Elle s'investit comme jamais dans cette création à deux voix, pas tout à fait un duo : ce Double Jeu surprend en 1992.


Gall et Berger annoncent une série de concerts dans diverses salles parisiennes comme La Cigale et Bercy. Le projet est interrompu par le décès brutal de l'auteur-compositeur-interprète qui succombe à une crise cardiaque foudroyante le 2 août 1992.


Marquée par ce tragique événement, par de sérieux problèmes de santé, puis par le décès en 1997 de l'aînée de leurs enfants de la mucoviscidose, France Gall, si elle a fait depuis de nouvelles apparitions sur la scène musicale (Bercy 1993, Pleyel 1994, Olympia 1996), est moins présente dans l'univers médiatique.


Elle mettra fin à sa carrière de chanteuse en 1997.

96 vues
Pour utiliser notre forum, inscrivez-vous et lancez votre sujet de discussion !