google.com, pub-9207552996168204, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

La France repasse le Maroc en pays vert !

(Mise à jour du 16-02-2022)

Passé de vert à orange l'été dernier, la France repasse le Maroc en pays "vert"



La classification des pays/territoires est définie et régulièrement actualisée par le gouvernement en fonction de la situation sanitaire.



A ce jour, la classification est la suivante :


Pays/territoires « vert » : pays/territoires dans lesquels aucune circulation active du virus n’est observée et aucun variant préoccupant n’est recensé. Il s’agit des pays de l’espace européen, auxquels s’ajoutent l’Arabie Saoudite, Bahreïn, le Cap Vert, le Cambodge, la Colombie, la Corée du Sud, la Côte d’Ivoire, Cuba, les Émirats arabes unis, l’Équateur, le Gabon, le Ghana, la Guinée, la Guinée équatoriale, la Guinée Bissao, le Honduras, Hong Kong, les Iles Fidji, l’Ile Maurice, les Iles Samoa, l’Indonésie, le Japon, le Koweït, le Laos, le Maroc, la Mauritanie, le Népal, le Nicaragua, la Nouvelle-Zélande, l’Ouganda, le Qatar, le Rwanda, le Sénégal, le Sri Lanka, Taïwan, la Tanzanie, le Tchad, le Togo, le Vanuatu, le Venezuela et le Vietnam.



Pays/territoires « orange » : pays/territoires dans lesquels est observée une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées. Il s’agit de tous les pays/territoires n’étant pas inclus dans les listes des pays/territoires « vert ».



Voyageurs en provenance d’un pays/territoire classé « vert »


Les voyageurs de douze ans ou plus ne disposant pas d’un justificatif attestant d’un schéma vaccinal complet ou d’un certificat de rétablissement à la Covid-19 devront présenter avant le déplacement le résultat négatif d’un test PCR de moins de 72 heures ou antigénique (TAG) de moins de 48 heures.



A compter du 12 février 2022, les règles suivantes s’appliqueront aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.

  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.

  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

En cas d’urgence caractérisée par l’apparition d’un variant susceptible de présenter un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire, le mécanisme de « frein d’urgence » sera activé et le pays sera alors classé en liste « rouge », impliquant comme c’est le cas aujourd’hui l’obligation de présenter un motif impérieux pour voyager, l’obligation de présenter un test négatif au départ - y compris pour les voyageurs vaccinés en cas de variant présentant la caractéristique d’un échappement immunitaire-, et l’obligation de se soumettre à un test à l’arrivée conditionnant le placement en quarantaine décidé par les préfets et contrôlé par les forces de l’ordre.


Un tel classement sera temporaire et réexaminé régulièrement pour s’assurer de la proportionnalité des mesures de restriction aux déplacements. Actuellement, aucun pays n’est classé en liste « rouge ».


Ces nouvelles règles aux frontières pourront être adaptées au vu de l’évolution de la situation sanitaire, et en cohérence avec les travaux actuellement menés avec nos partenaires européens.


En revanche, compte tenu de la situation sanitaire des territoires d’Outre-mer, les modalités du contrôle sanitaire pour y accéder restent inchangées à ce stade.



1 835 vues