Art et culture: record du tableau le plus cher de l’histoire, revient à « Salvator Mundi », de Léona

Le tableau « Salvator Mundi » du très célèbre peintre italien a battu tous les records jamais connus, en étant vendu pour la somme coquette de 450.312.500 $.


C'est un record mondial en matière d’art, et une nuit de vente qualifiée « d’historique » par les médias, mais aussi les experts. Retour sur un chef d’œuvre, qui révolutionne le monde et également le marché de l’art.


La toile la plus chère du monde a été vendue dans la nuit du mardi 15 Novembre, lors d’enchères chez Christie’s à New York. Le tableau en question est le dernier du grand De Vinci, qui était encore en possession d’un collectionneur privé. La toile a été vendue au bout de 19 minutes d’enchères, séance où des enchérisseurs anonymes du monde entier ont essayé de s’approprier le « bijou » en question. Dans ce sens, Guillaume Cerutti, directeur général de la maison d’enchères, a déclaré : « C’était un grand moment pour Christie’s et, je crois, un grand moment pour le marché de l’art ». (oeuvre en fin d'article)


Il est à savoir que le tableau « Salvator Mundi » ; qui veut dire « Le sauveur du monde » représentant le portrait de Jésus-Christ ; a détrôné le record de la toile de Pablo Picasso « Les femmes d’Alger », vendue en 2015 pour la somme de 179,4 millions de dollars. C’est un portrait de 65 cm sur 45 cm, qui date de plus de cinq cents ans, appartenant en premier lieu au Roi d’Angleterre Charles Premier, qui a régné en Grande Bretagne au 17ème siècle.


La plus chère toile de l’histoire ; même hors enchères ; à ce jour a été vendue pour 45 livres britanniques en 1958, ce qui est hallucinant vu son actuel prix. Néanmoins, il faut savoir que son authenticité n’a été reconnue qu’en 2005, et vu la rareté et la valeur des peintures de Leonard de Vinci, ce joyau ne pouvait qu’être internationalement prisé et convoité.


Pour ce qui du nouveau chanceux acquéreur, la très célèbre maison des enchères britannique a refusé de dévoiler son identité, se contentant de citer qu’il s’agissait d’un acquéreur européen. Toutefois, des rumeurs sur un milliardaire russe enflamment le web. Se dévoilerait-il au grand jour ?

On l’espère bien, puisqu’on ne peut être que fier de posséder un tel chef d’œuvre !


Source: www.lesinfos.ma

20 vues

UFE Casablanca

Jardin du Consulat Général de France

Rue du Prince Moulay Abdellah

20032 Casablanca - MAROC

Tél:  +212 (0) 522 220 213

        +212 (0) 522 200 020

Fax: +212 (0) 522 265 327

Email: ufe.casablanca.maroc@gmail.com

Fmt@2021 Copyright