Un coeur de Lions

Qui aurait parié le moindre dirham avant la CAN sur une qualification des Lions de l'Atlas pour les 1/4 de finales de la CAN 2017 ?

Les blessures en cascade de joueurs cadres, les multiples critiques venant d'anciens internationaux ou d'anciens sélectionneurs, le pessimisme ambiant ne plaidaient pour un tel exploit.


Et pourtant à 21h50 (heure gabonaise), les joueurs alignés contre la Côte d'Ivoire par Hervé Renard ont pu lever les bras en signe de triomphe. Ce mardi contre le tenant du titre il fallait livrer un match physique, un match d'hommes.

D'emblée les Eléphants ont pris la mesure des nationaux, imposant leur jeu tout en finesse. En face les marocains se contentaient de balancer de longs ballon en direction d'un Bouhaddouz esseulé.


La moindre erreur pouvait être payée cash. Une de Benatia à la 10ème minute aurait pu briser notre rêve, mais Da Costa très vigilant a pu dégager le danger. En première mi temps le seul temps fort marocain devait arriver sur un coup de pied arrêté. Fajr brossait parfaitement un coup franc à 25m des buts. Sa frappe heurtait le poteau (25ème).


Par la suite, que de frayeurs, que de sueurs froides, et quel maestria de Munir capable de sauver deux situations chaudes.

Après la pause, le scénario de la première mi temps se répétait, mais avec des marocains un ton en dessus. Leur quadrillage du terrain est presque parfait, et à la moindre balle perdue par les ivoiriens il plantaient quelques banderilles. L'une d'entre elle permettait à Alioui de s'engoufrer dans la défense adverse avant d'envelopper une frappe parfaite (65ème).


L'explosion de joie des Lions de l'Atlas et de leurs supporters était égale au stresse qu'ils vivaient. Ko débout les ivoiriens tentaient de répliquer mais sans réelle conviction. Pire encore ils étaient à deux doigts d'encaisser un deuxième but sur un contre rondement mené par Mendil. Mais la frappe du lillois touchait le filet extérieur (82ème).


A partir de là le match était plié. Le Maroc retrouve les quarts de finales de la CAN 13 ans après l'épopée de 2004. Il bat la Côte d'Ivoire pour la 1ère fois depuis 23 ans. La force du collectif, le mental et la volonté ont eu raison du talent adverse. Eh oui la foi du Lion de l'Atlas marocain peut soulever des montagnes.


Source: www.radiomars.ma/fr

50 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright