top of page

Voie expresse Tiznit-Dakhla: achevée à 97%

Les travaux de la voie expresse Tiznit-Dakhla ont atteint un taux d’achèvement de 97%. Ce projet qui s’inscrit dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, consiste au dédoublement et à l’élargissement de la route nationale n°1 sur une longueur de 1.055 km.



Le taux d’avancement global de la voie expresse Tiznit-Dakhla, ce mégaprojet sur un linéaire de 1.055 kilomètres, progresse à pas de géant.


Dans une déclaration pour Le360, Khalil Ramadan, chef de service des ouvrages d’art de cette voie, a indiqué que les travaux ont dépassé la barre des 97%, soit la réalisation de l’équivalent de 950 kilomètres, dont 15 ouvrages d’art à l’instar des ponts et des arcades de cette route nationale qui a coûté 10 milliards de dirhams au budget de l’État, une enveloppe à même d’améliorer significativement le niveau des infrastructures des provinces du Sud en particulier et du Royaume en général, qui évolue vers une ouverture sur ses racines et sa profondeur africaines.



Et le même responsable de poursuivre que la fin de l’année en cours verra l’achèvement complet du mégaprojet, excluant toutefois celui du grand pont sur l’oued Sakia Al Hamra qui sera le plus long pont du Royaume d’une longueur de 1.700 mètres. Les travaux sur la route orbitale, a-t-il ajouté, commenceront dans les prochains jours, dans l’optique d’en faire un autre ouvrage d’art visant à réduire le temps de trajet, en plus de contribuer à éviter les interruptions fréquentes en raison des inondations et des ensablements.


Ce mégaprojet vise à doter les provinces du Sud d’un axe routier conforme aux normes internationales. La voie express a également pour objectifs de réduire la durée des déplacements, prévenir les interruptions de trafic dues aux inondations ou à l’accumulation de sable, et à améliorer le transport de marchandises vers et depuis les villes du Sud, en renforçant leur connexion avec les principaux pôles nationaux de production et de distribution.



Le développement de cet axe routier, qui constituera un levier important pour l’investissement, impactera positivement et directement une population de plus de 2,2 millions d’habitants, répartie sur 10 provinces, et contribuera au développement socioéconomique de quatre régions du Royaume, à savoir Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.


Source : le360.ma

235 vues

Comments


Pour utiliser notre forum, inscrivez-vous et lancez votre sujet de discussion !
bottom of page