Un spray anti-Covid commercialisé afin de réduire la propagation du virus

Dans le Puy-de-Dôme, une société du nom de Vitrobio a développé une solution innovante afin de ralentir le développement de la pandémie de coronavirus, le Covidspray. Une solution miracle à court ou long terme ?



Bloquer le virus grâce à un spray nasal


La société auvergnate Vitrobio, basée à Issoire, a cherché à bloquer l’accès du virus aux voies respiratoires. Pour cela, l’entreprise spécialisée dans la recherche et développement pharmaceutique a créé un spray nasal. Du nom de Covidspoay, celui-ci se pulvérise directement dans le nez afin de recouvrir les parois nasales. Un film de protection hermétique va ainsi être et bloquer la progression du virus. Cette barrière physique fonctionne entre quatre et six heures après application.


Le fondateur de Vitrobio, Ravi Shrivastava, estime que « près de 90 % des cas de Covid-19 sont dus à l’entrée du virus par la cavité nasale ».


Le PDG explique par la suite que « L’objectif de cette approche multicible consiste non seulement à arrêter l’entrée du virus et à le neutraliser, mais aussi à bloquer l’inflammation et à réparer la muqueuse nasale, juste en la débarrassant des contaminants de surface. ». Cela permettrait ainsi de diminuer le « burn-out immunitaire et de détresse respiratoire » de l’organisme.


Des tests déjà en cours dans certaines villes


Testé in vitro à l’université de Toulouse et validé par Tebu-Bio, , un laboratoire américain, ainsi que les universités de Toulouse et de Clermont-Ferrand.


Le produit devrait être commercialisé à un prix compris entre 8 et 10 euros. Produit à grande échelle, l’entreprise prévoit de confectionner, d’ici janvier 2021, 1,5 million d’unités par mois grâce à un nouvel associé auvergnat, Biocorp.


Pour mettre au point sa solution et la tester, Vitrobio a sollicité Tebu-Bio Ravi Shrivastava veut désormais aller très vite. Il recherche des distributeurs partout dans le monde.


« En France, le produit sera disponible d'ici trois semaines dans les pharmacies, annonce celui qui se dit désormais « débordé par les appels téléphoniques venus de Chine et des Etats-Unis ».


Source: www.actusante.net

251 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright