top of page

Retraite Agirc-Arrco : cette démarche importante à faire pour ne pas perdre vos droits

Dans un communiqué, le régime de retraite complémentaire des salariés du secteur privé, l'Agirc-Arrco, conseille à ses assurés de prendre une précieuse habitude.



Chaque année, 26 millions de salariés du privé au total cotisent à l'Agirc-Arrco, qui verse près de 90 milliards d'euros à plus de 13 millions d'anciens salariés du privé. Ce 6 novembre 2023, le régime de retraite complémentaire du secteur privé a fait part à ses assurés d'une campagne de communication, destinée à "inciter les actifs, même les plus jeunes, à vérifier régulièrement leur carrière" pour le bien de leurs droits.



Qui est concerné par le conseil de l'Agirc-Arrco ?


Dans un communiqué, l'Agirc-Arrco conseille à ses assurés de consulter régulièrement leur relevé de carrière sur le site officiel espace-personnel.agirc-arrco.fr. Le régime préconise de périodiquement regarder son relevé sur son compte retraite et d'en faire une habitude. Pour rappel, les relevés de carrière sont disponibles depuis le site via le service "Ma carrière en un coup d’œil" dans chaque espace personnel, ou bien sur l'application mobile Mon compte retraite. Sur leur relevé, les assurés peuvent lire tous les droits acquis "depuis le début de [leur] carrière dans tous les régimes de retraite obligatoires (salariés ou non-salariés) de base et complémentaire", détaille l'Agirc-Arrco.


Si un assuré remarque une incohérence, il peut alors effectuer une réclamation auprès de sa caisse de retraite, en la contactant grâce aux coordonnées présentes sur le relevé. Ce service d'accompagnement est "proposé à tout moment" de la carrière, et sans minimum d'âge, peut-on lire.



Pourquoi l'Agirc-Arrco recommande de vérifier sa carrière ?


Julien Cérioli, expert de la gestion de carrière à l'Agirc-Arrco, a donné des précisions dans le communiqué : "Vérifier sa carrière est un réflexe à prendre, comme on vérifie le montant de ses impôts. Et ce, d’autant plus si une personne a changé plusieurs fois d’entreprises, ou bien de statuts en passant par exemple de salarié à indépendant ou encore si elle a été expatriée." Le spécialiste explique ainsi qu'"il est recommandé de vérifier régulièrement sa carrière, pour les périodes anciennes, ou pour s'assurer que des périodes de longue maladie ou de chômage, par exemple, sont bien reportées".


Non seulement, le plus tôt les corrections seront soulignées, le plus tôt elles seront effectuées, mais aussi, c'est un gain de temps pour l'après. "Un dossier de retraite dont la carrière est complètement renseignée sera traité plus rapidement", a terminé l'expert. Dans son communiqué, l'organisme note que plus de 9 millions de personnes disposent aujourd’hui d'un compte personnel sur son site, soit près de 4 salariés du secteur privé sur 10, ce qui représente 14 % par rapport à 2022.


472 vues

Comments


Pour utiliser notre forum, inscrivez-vous et lancez votre sujet de discussion !
bottom of page