Remboursement des soins : les patients sans médecin traitant ne seront plus pénalisés

5,4 millions de Français ne disposent pas de médecin traitant. L’assurance maladie va mettre en place un dispositif pour éviter qu’ils soient moins bien remboursés.



« Parmi eux, une part de patients plutôt jeunes et bien portants n'ont pas cherché à en trouver un », mais « plus de la moitié de nos concitoyens sans médecin traitant sont en recherche réelle d'un praticien attitré, faute souvent d'avoir pu en retrouver un au moment du départ à la retraite de leur généraliste ».


Un problème qui illustre la pénurie de généralistes et, surtout, qui jusque-là pouvait se traduire par des pénalités de remboursement.


Nicolas Revel nous a indiqué que la Caisse nationale d'assurance maladie « met en place un dispositif pour que ces patients qui ont perdu leur médecin traitant, ou nous disent en chercher un, soient identifiés et que leur consultation soit bien remboursées sans application de pénalité, soit à hauteur de 70 % de la base de remboursement et de 100 % pour les personnes en affection longue durée ou les femmes enceintes. »


Jusque-là, ces patients subissaient une double peine : pas de médecin traitant et des consultations prises en charge à 30 % au lieu de 70 % de la base de remboursement, au motif qu'ils ne respectaient pas le parcours de soins. Même chose si ce patient allait consulter directement un spécialiste, type dermatologue, cardiologue… sans passer par son généraliste déclaré.


10 euros à la charge du patient pour une visite chez un généraliste


Mais pour ceux qui ne pourront pas prouver qu'ils ont perdu leur médecin traitant ou qu'ils en cherchent bien un, la consultation d'un généraliste du secteur 1 (sans dépassement d'honoraires), facturée 25 euros, restera prise en charge à hauteur de 30 %.


Soit 7,50 euros remboursés au lieu de 17,50 euros (auxquels il faut encore enlever 1 € de « participation forfaitaire »), soit un reste à charge en hausse de 10 euros.


Il existe toutefois des exceptions. Certaines consultations de spécialistes sont déjà accessibles hors parcours du patient et pleinement remboursées sans devoir passer par la case médecin traitant.


Ce sont les gynécologues, ophtalmologues, psychiatres ou neuropsychiatres et les stomatologues. Autre cas : jusqu'à 16 ans, les enfants sont remboursés normalement dans tous les cas.


Source: wwwleparisien.fr

163 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright