google.com, pub-9207552996168204, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Peut-on toucher deux pensions de réversion ?

À l'heure de la retraite, la pension de base et éventuellement une pension complémentaire sont versées. Cependant, une pension supplémentaire peut être versée si les retraités ont été mariés : la pension de réversion.



La pension de réversion permet de bénéficier d'un pourcentage de la retraite de son conjoint. Cela fonctionne également pour les ex-conjoints en cas de divorce.


Cependant, la condition requise pour en bénéficier est que le ou la partenaire soit décédée. De plus, les époux doivent avoir été mariés au minimum 4 ans, qu'un enfant soit né de cette union ou d'avoir été marié deux ans avant le départ à la retraite du conjoint disparu. Toutefois, les remariages sont aujourd'hui plus fréquents. De fait, de nombreuses personnes se demandent si elles peuvent toucher plusieurs pensions de réversion. Cela est possible, mais sous certaines conditions.



Il faut savoir qu'une personne retraitée peut toucher plusieurs pensions de réversion de son partenaire disparu. De base, la pension inclut un pourcentage de la retraite de base et de la retraite complémentaire de la personne décédée. Cependant, un autre critère déterminant peut entrer en compte : les différents statuts professionnels qu'a connus le conjoint concerné.


En effet, s'il a travaillé au sein d'une entreprise privée, mais également dans une mine, au sein de la Comédie-Française ou s'il a travaillé à la SNCF, il peut bénéficier de régimes de retraite spéciaux. Dans ce cas, le conjoint survivant peut en bénéficier à hauteur de 50 % ou 60 % de la valeur. Attention cependant, car des plafonds de revenus et d'autres critères peuvent impacter le montant des pensions versées.


Les conditions requises pour obtenir deux pensions de réversion de deux conjoints différents


Dans le cas où une personne a été mariée à plusieurs reprises avec des conjoints aujourd'hui décédés, une règle particulière s'applique. En effet, si la personne décédée a été mariée plusieurs fois, le partage de la pension se fait entre les partenaires survivants.


Comme pour une pension unique, les divorces entrent en compte dans le calcul, mais également les années de mariage passées auprès de l'époux ou de l'épouse disparus. Toutefois, des exceptions rendent impossible le cumul des pensions de réversion, même si le mariage a duré longtemps. Cela concerne les personnes ayant travaillé dans le milieu agricole et la fonction publique. Les retraites complémentaires ne peuvent également pas être perçues.



Combien d'années de mariage pour avoir la pension de réversion ?


La durée de mariage requise pour bénéficier de la pension de réversion dépend du régime de retraite auquel le défunt était affilié. Pour le régime de base de la Sécurité sociale, il n'y a généralement pas de condition de durée de mariage pour prétendre à la pension de réversion. Le conjoint survivant peut y avoir droit dès lors qu'il remplit les autres critères requis. Cependant, pour les régimes complémentaires de retraite, tels que l'ARRCO (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et l'AGIRC (Association générale des institutions de retraite des cadres), il peut y avoir des conditions spécifiques, notamment en ce qui concerne la durée du mariage.


Puis-je cumuler ma retraite et la pension de réversion de mon mari ?


Il est généralement possible de cumuler votre propre retraite avec la pension de réversion de votre mari, mais il y a des règles spécifiques à respecter. Voici quelques points à considérer :

  • Conditions d'éligibilité : Pour pouvoir cumuler votre propre retraite avec la pension de réversion de votre mari, vous devez remplir les conditions d'éligibilité pour chacune de ces prestations.

  • Plafonnement des ressources : Certains régimes de retraite imposent des plafonds de ressources pour le cumul de plusieurs prestations. Il est important de vérifier les règles spécifiques au régime de retraite auquel vous êtes affilié.

  • Régimes de retraite complémentaires : Si vous percevez une retraite complémentaire, telle que l'ARRCO et l'AGIRC, le cumul avec la pension de réversion peut être soumis à des conditions particulières.

  • Remariage : Dans certaines situations, le remariage peut avoir un impact sur l'éligibilité à la pension de réversion. Il est important de vérifier les règles spécifiques à ce sujet.

  • Consultation des organismes compétents : Pour obtenir des informations précises sur votre situation particulière, il est recommandé de contacter les organismes de retraite compétents, tels que la CARSAT (pour le régime général) et les caisses complémentaires. Ils pourront vous fournir des conseils adaptés à votre cas.


Quand perd ton la pension de réversion ?


La pension de réversion peut être perdue dans certaines situations. Les conditions de perte peuvent varier en fonction des régimes de retraite, mais voici quelques situations courantes dans lesquelles la pension de réversion peut être remise en question ou interrompue :

  1. Remariage ou vie maritale : Dans de nombreux cas, la pension de réversion peut être suspendue ou annulée en cas de remariage ou de vie maritale, notamment si le bénéficiaire se remarie ou vit en couple avec une personne.

  2. Dépassement des plafonds de ressources : Certains régimes de retraite imposent des plafonds de ressources pour le bénéfice de la pension de réversion. Si les revenus du bénéficiaire dépassent ces plafonds, la pension peut être réduite ou supprimée.

  3. Divorce : Selon les régimes de retraite, un divorce peut également avoir des implications sur la pension de réversion. Il est important de vérifier les règles spécifiques au régime concerné.

  4. Conditions d'âge : Certaines pensions de réversion peuvent être soumises à des conditions d'âge. Si le bénéficiaire ne remplit plus ces conditions, la pension peut être affectée.

  5. Conditions spécifiques au régime : Chaque régime de retraite peut avoir ses propres règles en matière de pension de réversion. Il est essentiel de consulter les termes et conditions spécifiques au régime auquel le défunt était affilié.


Il est fortement recommandé de vérifier auprès de l'organisme de retraite compétent (CARSAT, caisses complémentaires, etc.) pour obtenir des informations précises et à jour sur les conditions de perte éventuelle de la pension de réversion en fonction de votre situation spécifique.



La pension de réversion est-elle à vie ?


La pension de réversion est généralement prévue pour être versée à vie, tant que les conditions d'éligibilité sont remplies par le bénéficiaire. Cependant, il est important de noter que des événements spécifiques, tels que le remariage, peuvent parfois avoir des conséquences sur le versement de la pension de réversion. Voici quelques éléments à considérer :

  1. Remariage ou vie maritale : Dans de nombreux cas, le remariage ou le fait de vivre en couple peut entraîner la suspension ou la suppression de la pension de réversion. Cependant, les règles spécifiques peuvent varier en fonction des régimes de retraite.

  2. Conditions d'âge : La pension de réversion peut également être soumise à des conditions d'âge. Il est important de vérifier les règles spécifiques au régime concerné.

  3. Divorce : En cas de divorce, les règles peuvent varier en fonction des régimes de retraite. Certains régimes peuvent maintenir la pension de réversion après le divorce, tandis que d'autres peuvent la suspendre ou la réduire.



351 vues