Pension de réversion : comment y avoir accès

Veuves et veufs peuvent percevoir une partie de la retraite de leur conjoint décédé. Une démarche complexe bientôt simplifiée.



Qui perçoit une pension de réversion ?


Stéphane Bonnet. Toute personne qui est mariée, ou a été mariée, avec un assuré décédé a droit à percevoir une fraction de la pension de vieillesse que le défunt touchait ou aurait dû percevoir s’il était parti à la retraite. Environ 210 000 nouveaux conjoints survivants ont accès chaque année à la réversion, pour un total de 4,4 millions de bénéficiaires. Il s’agit de veuves dans 88 % des cas.


Le conjoint survivant doit connaître les caisses de retraite auxquelles le défunt cotisait


Est-ce automatique ?


Non. Il faut la demander. Les caisses de retraite ne connaissent pas le statut marital de leurs affiliés. Une fois reçu le certificat de décès de l’assuré, ces dernières envoient un formulaire de demande de réversion au conjoint survivant. Il est néanmoins préférable que ce dernier formule directement une demande auprès de la ou des caisses d’affiliation concernées.



Comment effectuer la demande ?


Le conjoint survivant doit connaître les caisses de retraite auxquelles le défunt cotisait ou avait cotisé. Si l’exercice est facile dans le cas d’un retraité décédé qui percevait des retraites de son vivant, il se complique dans celui d’un actif qui n’avait pas encore liquidé ses droits. Il est conseillé de se rendre à l’adresse mesregimes.info-retraite.fr pour obtenir, grâce au nom et numéro de Sécurité sociale du défunt, ses caisses d’affiliation.


Et ensuite ?


Le conjoint survivant doit contacter, par téléphone ou par courrier, chaque caisse pour recevoir le formulaire de demande de réversion. Il faut savoir qu’il existe treize régimes distincts… Les conditions d’âge, de durée de mariage, de remariage pour les conjoints divorcés et de niveau de ressources diffèrent de l’un à l’autre. Les formulaires remplis doivent être transmis en y joignant les justificatifs – dont le certificat de décès, le livret de famille, le dernier avis d’imposition, l’acte de divorce et un Rib, pour percevoir la pension.


Comment ces démarches vont-elles être simplifiées ?


Un nouveau service sera lancé sur www.info-retraite.fr à la fin de juillet. Sur le modèle de la demande de retraite en ligne, il permettra, en une seule fois, via Internet de bénéficier de la réversion. Les informations seront envoyées automatiquement à l’ensemble des caisses visées. Il ne sera plus nécessaire de les contacter une à une.


La réversion en chiffres


  • 4,42 millions. C’est le nombre de personnes bénéficiant, fin 2018, d’au moins une pension de réversion (+ 1,1 % par rapport à fin 2017).

  • 87,86 %. C’est la part des femmes au sein des bénéficiaires de la réversion fin 2018, quasi stable par rapport à fin 2017 (87,98 %).

  • 28,4 %. C’est la différence entre les pensions moyennes des hommes et des femmes pour les retraités résidant en France, si on prend en compte les réversions. Sans elles, la pension moyenne des femmes (leurs pensions de « droits propres », donc) est de 41,1 % inférieure à celle des hommes.

  • 5,3 %. C’est la part de femmes ne touchant qu’une pension de réversion, sans pension « propre », parmi les femmes de 60 ans ou plus résidant en France. Elle a diminué de moitié depuis 2004 en raison du développement de l’activité professionnelle féminine.


Source: www.parismatch.fr

729 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright