top of page

Les téléconsultations sont-elles remboursées comme les visites classiques ?

Le recours aux téléconsultations s’est accentué avec l’arrivée de la crise sanitaire. Celles-ci sont toujours possibles avec votre médecin traitant ou un(e) spécialiste. Est-ce qu’une téléconsultation est autant remboursée qu’une visite chez le médecin ?



Oui, la téléconsultation est remboursée comme une visite classique au cabinet du professionnel de santé, sous réserve de respecter les conditions de prise en charge d’une téléconsultation. La question se pose d’autant plus que le recours à la téléconsultations s’est développé avec le Covid-19 et les différents confinements.


Ainsi, « au premier semestre 2020, le nombre de téléconsultations facturées à l’Assurance maladie a explosé en France : il est passé de 40 000 actes par mois à 4,5 millions en avril pour se situer à près d’un million d’actes pendant l’été », écrivait l’Assurance maladie en septembre 2020. Au printemps 2020, lors du confinement, la téléconsultation représentait une consultation sur quatre.




À quelles conditions est-on remboursé ?


La téléconsultation doit s’inscrire dans le respect du parcours de soins coordonné, « ce qui suppose que vous ayez été orienté initialement par votre médecin traitant vers le médecin téléconsultant », explique l’Assurance maladie, sur son site. La téléconsultation avec un(e) spécialiste devra donc être réalisée après orientation par un médecin (en général votre médecin traitant). La téléconsultation est aussi possible directement dans le cas d’un rendez-vous avec votre médecin traitant.


Mais le respect du parcours de soins n’est pas exigé pour certaines situations. Il existe plusieurs exceptions :


- pour l’accès aux spécialistes en accès direct (gynécologie, ophtalmologie, stomatologie, chirurgie orale ou en chirurgie maxillo-faciale, psychiatrie ou neuropsychiatrie et pédiatrie) ;

  • pour les patients âgés de moins de 16 ans ;

  • pour une situation d’urgence ;

  • pour les patients ne disposant pas de médecin traitant ou dont le médecin traitant est indisponible dans un délai compatible avec leur état de santé ;

  • pour les détenus ;

  • et enfin pour les personnes résidant en établissement pour personnes âgées dépendantes ou en établissements accueillant ou accompagnant des personnes adultes handicapées, souvent éloignées de leur domicile initial.

Des médecins à proximité


L’Assurance maladie note également que la téléconsultation doit être réalisée à proximité. « Le médecin avec qui vous réalisez une téléconsultation doit se situer à proximité de votre domicile. Cette proximité permet d’assurer un suivi régulier de votre état de santé et d’organiser une consultation en présentiel si, à l’issue de la téléconsultation, celle-ci s’avère nécessaire. »


Cette condition de proximité ne s’applique pas dans tous les cas. Il y a deux exceptions :

  • pour une téléconsultation avec un médecin généraliste : si vous n’avez pas de médecin traitant et si vous résidez dans une zone où l’offre de soins est faible et qu’il n’existe pas d’organisation territoriale coordonnée sur votre territoire ;

  • et pour une téléconsultation avec un médecin spécialiste : si vous résidez dans une zone où l’offre de soins est faible et qu’il n’existe pas d’organisation territoriale coordonnée sur le territoire de résidence.

Enfin l’Assurance maladie recommande d’alterner rendez-vous en cabinet et rendez-vous en téléconsultation afin d’assurer la « meilleure qualité et la sécurité des soins ».


461 vues

Commentaires


Pour utiliser notre forum, inscrivez-vous et lancez votre sujet de discussion !
bottom of page