google.com, pub-9207552996168204, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Les pharmaciens peuvent désormais injecter tous les vaccins obligatoires

Après le vaccin contre la grippe et le Covid, les compétences vaccinales des officines sont élargies. Réclamée par les professionnels, la mesure fait partie de la nouvelle convention entre les pharmaciens titulaires d'officine et l'assurance maladie signée au printemps dernier.



Faire de la vaccination en pharmacie un réflexe


C'est ce que souhaitent les officines qui, à compter de ce lundi, voient leurs compétences vaccinales élargies. En addition des vaccins contre la grippe saisonnière et contre le Covid qu'ils administrent déjà, les pharmaciens sont désormais autorisés à injecter les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les papillomavirus humains, les infections invasives à pneumocoque, les virus de l'hépatite A et B, les méningocoques de sérogroupes A, B, C, Y et W et contre la rage, liste l'Ordre des pharmaciens sur son site internet .



Ces vaccinations se font pour le moment uniquement sur prescription médicale. Elles concernent « les personnes majeures pour lesquelles ces vaccinations sont recommandées dans le calendrier des vaccinations en vigueur », ainsi que les mineurs âgés de 16 ans et plus pour lesquelles ces vaccinations sont également recommandées, précisent les pharmaciens.


Des prescriptions à venir


L'élargissement de la vaccination en officine a été acté en mars dernier, lors de la signature de la nouvelle convention organisant les rapports entre les pharmaciens et l'Assurance-maladie. Deux arrêtés publiés au Journal officiel fin mars et fin avril sont ensuite venus en préciser les modalités. Cette mesure, plébiscitée par les professionnels du secteur, « pérennise le rôle central que le pharmacien d'officine a joué dans le cadre de la crise sanitaire en matière de vaccination et de dépistage », justifie l'Assurance-maladie.




517 vues