Les données des Urssaf sont désormais librement accessibles

L'Agence centrale des organismes de sécurité sociale lance la plate-forme "open.urssaf". Son objectif est de mettre à disposition du grand public, des entreprises et de la recherche les données récoltées par les Urssaf...



Objectif : construire de nouveaux services


L'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) a lancé la plate-forme "open.urssaf" le 12 mars 2020.


Ce portail met à disposition du grand public, des entreprises et de la recherche les données récoltées par les unions des recouvrements des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales (Urssaf). La principale mission de ces organismes est d'assurer la collecte des cotisations salariales et patronales.


"Notre volonté est de valoriser le patrimoine que sont les données sociales pour construire de nouveaux services", explique Yann-Gaël Amghar, directeur de l'Acoss. "Les acteurs locaux sont particulièrement friands des données des Urssaf", renchérit Alain Gubian, directeur des statistiques, des études et de la prévision au sein de l'Acoss. En effet, ces dernières permettent de disposer d'informations sur "l'évolution et la structure du tissu économique".


Les données mises à disposition via le portail concernent le nombre de salariés et le nombre d'entreprises par zone géographiques et par secteurs d'activités, la nature des contrats de travail, la catégorie socio-professionnelle, le nombre d'heures supplémentaires ou encore les montants recouvrés.



Des outils de visualisation


La plate-forme dispose de plusieurs fonctionnalités. Le "catalogue de données" permet d'accéder à 11 jeux de données où les informations sont filtrables à l'aide de champs spécifiques.


L'utilisateur peut également utiliser des données brutes mis à disposition dans plusieurs formats (CSV, XLS et JSON). En outre, il a accès à l'onglet "API" pour connecter ses outils aux données mises à disposition.


Open.urssaf propose par ailleurs des outils de visualisation pour "permettre à l'utilisateur de comprendre en quelques graphiques ou images la tendance de la donnée".



Afin de faciliter la réutilisation des données publiques, l'Acoss a choisi d'avoir recours à la licence "open database" (ODbl). En conséquence de quoi, le réutilisateur est libre de partager, copier, distribuer, modifier la donnée. En contrepartie, il doit mentionner la source de cette donnée et la maintenir ouverte.


Source: www.usine-digitale.fr

23 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright