La vitamine D diminuerait la gravité de la Covid-19

73 experts lancent un appel pour qu’un supplément de vitamine D soit donné à la population française, notamment les personnes âgées et à risque.



Les études en faveur de la vitamine D pour lutter contre la Covid-19 se multiplient. Celle-ci n’est pas un remède et ne se substitue pas au vaccin, mais permettrait d’éviter les formes graves de la maladie.


La vitamine D permet de réguler la production de différentes protéines, dont des protéines anti-inflammatoires et des peptides anti-microbiens", résume sur Franceinfo Cédric Annweiler, chef du service de gériatrie au CHU d'Angers, qui dirige une étude nommée CoViTrial, labellisée “priorité de recherche nationale” et qui vise à mesurer l’efficacité d’une très forte dose de vitamine D sur les patients atteints du virus.


Selon Cédric Annweiler, cette vitamine joue aussi un rôle sur le système rénine-angiotensine, "le récepteur ACE2, qui est la cible du virus Sars-CoV-2, sa porte d'entrée dans notre organisme". “Des études françaises ont montré que chez les personnes âgées, celles qui reçoivent régulièrement des suppléments de vitamine D, ont un risque diminué de 90% de faire une forme grave si elles contractent l'infection”, renchérit-il sur France Inter, expliquant que la vitamine D peut “être une arme de plus face au Covid”.


Une mesure “simple, sans danger, peu coûteuse”


En mai dernier, l’Académie nationale de Médecine militait déjà en ce sens : “En atténuant la tempête inflammatoire et ses conséquences, elle pourrait être considérée comme un adjuvant à toute forme de thérapie”, avait-elle fait savoir dans un communiqué, en recommandant de distribuer des doses de vitamine D aux personnes positives au virus.


73 experts francophones et 6 sociétés savantes françaises vont plus loin et ont demandé le 14 janvier dernier de donner un supplément de vitamine D à l’ensemble des Français, notamment les personnes âgées et à risque, relaye France Inter.


Pour eux, il s’agit d’une “mesure simple, sans danger, peu coûteuse, remboursée par l'Assurance-maladie".


Un avis partagé par le collectif de médecins “Laissons les médecins prescrire”, qui préconise également l’utilisation de la vitamine D mais aussi du zinc pour prévenir les formes graves de la maladie dans un manifeste intitulé “la quatrième voie”, explique France 3. En Angleterre, 2,5 millions de doses de vitamine D ont ainsi été distribuées aux personnes les plus vulnérables face à la maladie en novembre dernier, avait fait savoir la BBC.


En France, les autorités n’ont pas officiellement évoqué cette possibilité pour l’instant malgré les différents appels en ce sens.


Source: www.capital.fr

1,236 vues

UFE Casablanca

Jardin du Consulat Général de France

Rue du Prince Moulay Abdellah

20032 Casablanca - MAROC

Tél:  +212 (0) 522 220 213

        +212 (0) 522 200 020

Fax: +212 (0) 522 265 327

Email: ufe.casablanca.maroc@gmail.com

Fmt@2021 Copyright