La vaccination contre le Covid-19, état des lieux

Voici une synthèse des informations à connaître sur le vaccin et sur ses solutions pour accompagner les patients, proches aidants et entreprises dans le cadre de la campagne de vaccination contre le Covid-19.



Etat des lieux de la recherche sur le vaccin contre le Covid-19


Dès le début de la pandémie, les laboratoires pharmaceutiques et les centres de recherche du monde entier se sont mobilisés pour trouver un remède ou un vaccin contre le coronavirus.


A l’échelle occidentale à ce jour, trois vaccins sont arrivés sur le marché ou sont sur le point d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé).

- AZD 1222 par AstraZeneca et l’Université d’Oxford : ce vaccin utilise une technologie somme toute classique, qui consiste à injecter une infime quantité de l’agent infectieux (dans le cas du Covid-19 : le virus SarS-Cov-2) dans l’organisme pour qu’il développe une réponse immunitaire (production d’anticorps).


Dans le cas du vaccin AZD 1222, le virus est rendu non-réplicable, c’est-à-dire qu’il est altéré pour être manipulé avec un risque sanitaire minimal. Ce vaccin est le premier dont l’efficacité - annoncée à hauteur de 70% - a été confirmée par une revue scientifique indépendante. AZD 1222 devrait être mis sur le marché européen dès janvier 2021 ; l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas ont commandé 400 millions de doses en tout.

- mRNA-1273 par Moderna Therapeutics : lancée dès janvier 2020 dans la course au vaccin, l’entreprise de biotechnologies a développé un vaccin dit à ARN messager. Il s’agit d’une technologie innovante qui ne nécessite pas d’inoculer une dose minime de virus (agent infectieux), mais qui se base sur la réplication d’une portion d’ADN de celui-ci, qui va déclencher dans l’organisme la réaction immunitaire souhaitée.


Les vaccins à ARN messager présentent l’avantage de pouvoir être produits à grande échelle et à faible coût, cependant ils nécessitent d’être conservés à une température de -80°C. Le vaccin de Moderna va être mis sur le marché sous peu en Europe et au Canada ; en France, c’est ANSM qui doit donner son feu vert. Moderna a estimé l’efficacité de son vaccin à 94,1%, et prévoit de produire entre 700 millions et 1 milliard de doses en 2021.

- BNT162b2 par Pfizer et BioNTech : le géant pharmaceutique américain PFIZER, associé à l’entreprise allemande de biotechnologies BioNtech, a également développé un vaccin sur une base d’ARN messager. Annoncé par ses concepteurs comme étant efficace à 95%, il est le premier vaccin à être autorisé par les autorités de santé d’un pays d’Europe, à savoir le Royaume-Uni. Le 8 décembre 2020, celui-ci a commencé à vacciner sa population, en priorisant les personnes âgées, avant de l’étendre à toute sa population dans le courant de l’année 2021.

Ailleurs dans le monde, la Chine notamment a déjà commencé à vacciner massivement sa population, et la Russie s’apprête à en faire de même avec son vaccin nommé Spoutnik V.


En France, une stratégie de vaccination déjà établie


La Haute Autorité de la Santé en France a publié depuis le 30 novembre ses recommandations pour une stratégie efficace de vaccination en cinq phases de priorité :

Phase 1 : les personnes âgées résidant en EHPAD et les salariés de ces établissements

Phase 2 : les personnes de +65 ans et les professionnels de santé

Phase 3 : les personnes de +50 ans

Phase 4 : les professionnels les plus vulnérables et les personnes précaires

Phase 5 : les personnes de plus de 18 ans

Les infirmiers, au même titre que tous les professionnels de santé qualifiés, vont être largement mobilisés pour la mise en place de cette stratégie vaccinale à l’échelle de toute la France, aussi bien dans le cadre hospitalier, que dans les cabinets ou même à domicile.


Les +117 000 infirmiers libéraux répartis sur le territoire national seront un appui considérable dans l’organisation de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Ils seront amenés à se déplacer dans les écoles, les entreprises, les EHPAD, à domicile…

A l’heure où une certaine défiance s’est installée au sein de la population française à l’égard du vaccin contre le Covid-19 – un sondage Ifop du 03/12/2020 (Ifop : Sondage du 03/12/2020) révèle que seulement 39% des Français interrogés ont l’intention de se faire vacciner – les infirmiers libéraux sont mobilisés pour informer, accompagner et rassurer la population.

748 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles sur les entreprises

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2021 Copyright