google.com, pub-9207552996168204, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

La quatrième dose de vaccin anticovid ouverte à partir de 60 ans

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé, ce jeudi matin, l'ouverture de la quatrième dose de vaccin anti-Covid 19 à toutes les personnes de 60 ans et plus qui le souhaitent. Il a également souligné que le "pic du rebond" épidémique était derrière nous.



La quatrième dose de vaccin anti Covid-19 va être ouverte à toutes les personnes de 60 ans et plus, a annoncé le ministre de la Santé sur RTL ce jeudi.



Une quatrième dose plus de six mois après la dernière injection


Cette deuxième dose de rappel sera ouverte aux 60 ans et plus dont la dernière injection remonte à plus de six mois. "Nous allons pouvoir ouvrir cette 2e dose de rappel pour les Français âgés de 60 ans et plus s'ils sont à six mois de leur dernière injection de rappel", sans qu'elle devienne obligatoire, a précisé le ministre.


Jusqu'ici, cette dose était réservée aux personnes de 80 ans et plus, une annonce faite par Jean Castex mi-mars face au rebond de la pandémie.



Le pic du rebond derrière nous


Olivier Véran a également souligné que le "pic du rebond" épidémique était derrière nous, alors qu'entre 140.000 et 150.000 nouvelles contamintations sont enregistrées quotidiennement en moyenne. "Nous avons atteint un pic du rebond épidémique il y a quelques jours (...) J'avais annoncé un pic attendu début avril, ça a été le cas. J'avais annoncé quelque 140.000, 150.000 contaminations par jour en moyenne, c'est le cas. Ce qui valide a posteriori notre stratégie qui nous a permis de rendre plus de libertés aux Français", a fait valoir le ministre.


"Cela baisse d'environ 5% désormais depuis cinq jours. Ca doit être confirmé dans la durée, en tout cas nous n'assistons pas au raz-de-marée des 500.000 cas auquel nous avons assisté il y a quelques semaines", a indiqué Olivier Véran. "Il y a à peu près 6% de personnes qui sont recontaminées, le reste ce sont des primo-contaminations", a-t-il encore précisé.



Contaminations en baisse


Les contaminations ont en effet cessé de monter, selon les données des autorités de santé. Ainsi, avec 161.950 cas positifs enregistrés en 24 heures par Santé publique France mercredi, la moyenne des sept derniers jours s'établit à près de 135.000 cas, après avoir dépassé 140.000 vendredi dernier.


Cette amorce de décrue marque une rupture avec la nette reprise observée au mois de mars, au cours duquel les contaminations ont presque triplé. Le nombre d'admissions quotidiennes à l'hôpital augmente encore à plus de 1.540 (en moyenne sur sept jours). L'Institut Pasteur "anticipe un plateau dans les jours qui viennent" selon ses projections mises à jour lundi.


1 384 vues