Formule 1: victoire historique du Français Pierre Gasly

Pierre Gasly a remporté une incroyable victoire ce dimanche au Grand Prix d'Italie à Monza en devançant Carlos Sainz et Lance Stroll.




Historique ! Vingt-quatre ans après la dernière victoire française en Formule 1 (celle d’Olivier Panis au GP de Monaco en 1996), Pierre Gasly vient de réaliser un exploit en s’imposant lors du Grand Prix d’Italie à Monza, devant l’Espagnol Carlos Sainz Jr. (McLaren) et le Canadien Lance Stroll (Racing Point).


Gasly (Alpha Tauri), 24 ans, s’est imposé à l’issue d’une course complètement folle, marquée notamment par une interruption après l’accident dont a été victime Charles Leclerc et un podium inédit dans l’histoire de la discipline.



« C’est incroyable. Je ne suis pas sûr de réaliser. C’était une course complètement folle », a déclaré le Français après sa victoire.


Gasly succède donc à Olivier Panis, vainqueur du Grand Prix de Monaco en mai 1996. Les Mercedes, qui partaient largement favorites, ont terminé quatrième avec Valtteri Bottas et septième avec Lewis Hamilton, ce dernier ayant écopé d’une pénalité pour avoir emprunté la voie des stands alors qu’elle était fermée.



Son histoire


Ce jour-là, il l’attendait, il était venu en F1 pour ça et on ne peut que lui tirer notre chapeau car pour en arriver-là le chemin n’a pas été un long fleuve tranquille, au contraire.


Après avoir fait ses preuves en karting (champion de France, vice-champion d’Europe, quatrième au championnat du monde en 2010), Pierre Gasly fait le grand saut vers la monoplace. Débute alors une nouvelle aventure.


Pour sa première année dans le championnat de France de Formule 4 en 2011, il termine la saison 3e derrière Andrea Pizzitola et le champion Matthieu Vaxivière mais c’est en 2013 que sa carrière s’accélère. Pour sa deuxième berge en Formule Renault Eurocup 2.0, le Tricolore, alors âgé de de 17 ans, décroche le titre de champion, l’un des tournants de sa carrière.


Fraîchement couronné, Pierre Gasly continue de gravir les échelons et débarque en Formule Renault 3.5 en 2014, où il ne restera qu’une seule année. Le temps pour lui de finir deuxième derrière Carlos Sainz et surtout de disputer ses premières manches de GP2 en fin de saison avec l’équipe EQ8 Caterham Racing avant d’y participer pleinement en 2015 avec DAMS.


Pour sa première saison complète dans la discipline, le natif de Bois-Guillaume termine à une honorable 8e place au championnat avec quatre podiums notamment. Membre du Red Bull Junior Team, il devient pilote de réserve pour l’écurie autrichienne en F1 qui lui offre quelques essais privés en 2015 avec Toro Rosso avant de confirmer toute l’étendue de son talent en 2016.


Passé chez Prema, il montre clairement qu’il a la capacité de se battre pour le titre. Un titre qu’il assure lors de la dernière course de la saison à Abou Dabi. Le monde de la F1 lui semble alors promis en 2016 mais malheureusement les portes ne s’ouvrent pas, pour le moment.


Barré par Daniil Kvyat et Carlos Sainz chez Toro Rosso, Pierre Gasly fait le choix de s’exiler au Japon et de continuer son apprentissage en Super Formula en 2017. Un choix payant puisqu’après une deuxième place au championnat (un demi-point derrière Hiroaki Ishuara), le Français se voit enfin offrir un baquet en Formule 1 avant même que la saison ne touche à sa fin.


Bienvenue dans la cour des grands


Alors troisième pilote Red Bull, il est appelé pour remplacer Daniil Kvyat chez Toro Rosso au Grand Prix de Malaisie et est ensuite confirmé comme titulaire. Reconduit en 2018 aux côtés de Brendon Hartley, Pierre Gasly réalise de belles performances avec la petite sœur de l’écurie autrichienne. À Bahreïn, il fini notamment 4e avec le moteur Honda tant décrié par le plateau depuis son retour. Ces résultats permettent au Français de décrocher le deuxième volant de la maison mère pour la saison 2019.


Désormais aux premiers plans, le Normand est en possession d’une voiture faite pour la gagne, ou du moins les podiums. Soumis à la pression de ses dirigeants, Pierre Gasly ne parvient à trouver ses marques et après la première partie de saison ses patrons décident de le renvoyer chez Toro Rosso. Un véritable coup de massue mais insuffisant pour qu’il baisse les bras.


Repassé chez Toro Rosso, le pilote de 23 ans à l’époque est déterminé à donner tort à l’état-major autrichien. Malgré cette rétrogradation, il fait preuve de solidité et apporte des points à son équipe pour le classement constructeurs avant de définitivement faire taire les critiques au Brésil. À Interlagos, il monte pour la première fois sur un podium de Formule 1 en terminant deuxième derrière son ancien coéquipier, Max Verstappen.


À nouveau titulaire chez Toro Rosso, entre-temps rebaptisée Alpha Tauri, cette année, Pierre Gasly affiche un tout autre visage, celui d’un futur vainqueur de Grand Prix. Après un début de saison poussif, plein de maturité et surtout prometteur, la délivrance intervient à Monza où il remporte sa première course de Formule 1, le point d’orgue de sa jeune carrière.


Salué par ses pairs, Pierre Gasly a fait preuve de résilience après une année 2019 ô combien agitée pour lui. Vingt-quatre ans après Olivier Panis à Monaco, il n’est pas seulement monté sur la plus haute marche du podium à Monza. Il a démontré que dans le sport, comme dans notre quotidien, il ne faut surtout pas s’avouer vaincu. La vie nous offrira toujours une revanche, et il faut la saisir. Bravo Pierre !


Source: www.20minutes.fr et www.autohebdo.fr

126 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright