google.com, pub-9207552996168204, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Vols retour prévus pour les Français bloqués au Maroc

Une «deuxième vague de retour» est annoncée par Air France entre le 28 avril et le 28 mai. Quelque 5000 détenteurs d’un passeport français sont dans l’attente.



Une série de vols spéciaux va rapatrier dans les prochains jours des Français et binationaux bloqués au Maroc depuis la fermeture des liaisons aériennes en lien avec la pandémie de Covid-19. Le site internet d'Air France a annoncé la programmation d'une dizaine de vols entre le 28 avril et le 28 mai, suscitant des réactions de soulagement dans les différents groupes « bloqués au Maroc » actifs sur les réseaux sociaux.


Cette « deuxième vague de retour » intervient après le départ d'environ 150 vols spéciaux entre mi-mars et mi-avril, indique une source diplomatique à Rabat, estimant à environ 5 000 le nombre de détenteurs d'un passeport français encore en attente d'un vol pour la France.


Parallèlement, la compagnie maritime espagnole GNV a commencé à embarquer des touristes en camping-car bloqués dans le nord du Maroc sur des bateaux limités au transport de marchandises depuis cinq semaines, selon les groupes de voyageurs bloqués. Les premiers ont pu naviguer cette semaine de Tanger vers Gênes, en Italie, et deux liaisons vers Sète sont prévues à partir du 11 mai, date du début du déconfinement en France, selon la source diplomatique.


La grande majorité a pu repartir grâce aux vols spéciaux autorisés par Rabat mais certains n'ont pas réussi à embarquer, à cause du manque de places ou des délais très courts. Les derniers ferries vers l'Espagne ont cessé d'opérer quand l'Europe a, à son tour, fermé ses frontières. Deux ferries spéciaux ont cependant été autorisés à partir vers Sète fin mars et début avril.


Les quelque 22 000 Marocains bloqués à l'étranger doivent pour leur part attendre que « le dispositif sanitaire soit prêt à les accueillir » pour regagner leur pays, a déclaré jeudi soir le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita. « Le droit au retour est un droit naturel et indiscutable. Or ce qui est évident n'est pas nécessairement approprié dans ce contexte exceptionnel », a-t-il dit à l'issue d'une séance au parlement.


Vols du Maroc vers la France : Comment ça marche ?

Est-ce qu’il y a des avions vers la France ?

Le principe est que les liaisons aériennes depuis et vers le Maroc sont suspendues depuis samedi 21 mars minuit, et ce jusqu’au 20 mai. Cette suspension est susceptible d’être prolongée. A titre dérogatoire, les autorités marocaines ont toutefois autorisé des vols à destination de Paris au départ de Marrakech et de Casablanca afin de permettre aux Français encore bloqués au Maroc de rentrer chez eux. A partir du 4 mai, le nombre de ces vols sera porté à 4 par semaine, deux au départ de Casablanca et deux au départ de Marrakech. Comment acheter un billet sur l’un de ces avions ?

Les billets sur les vols mis en place par Air France ne seront pas en vente libre sur Internet car ils sont réservés aux personnes prioritaires, compte tenu de leur rareté. C’est l’Ambassade de France et les consulats généraux qui fixent la liste des passagers. Les personnes se trouvant dans la circonscription de Tanger partiront exclusivement de Casablanca. Quels sont les critères pour être jugé prioritaire ? Les situations prioritaires sont les cas les plus urgents. Ils recouvrent principalement trois types de situation : -Urgence médicale avérée ne pouvant être traitée au Maroc -Urgence familiale (enfants mineurs séparés de leurs parents) -Urgence professionnelle (risque de perte d’emploi ou de faillite de l’entreprise du fait d’une absence prolongée)

N’hésitez pas à fournir au Consulat dont vous dépendez tous les justificatifs en votre possession (attestation de l’employeur, du médecin en France, déclaration fiscale etc .) pour les aider à mieux apprécier votre situation personnelle. L’évaluation des situations personnelles n’est pas une science exacte, mais nous nous efforçons d’opérer de traiter chaque cas avec les plus d’équité possible, en fonction des informations avérées dont nous disposons pour chacun. Si votre cas ne présente aucun caractère d’urgence, vous n’êtes pas prioritaire. Vous devez rester confiné au Maroc en attendant que votre tour vienne. J’estime remplir les critères pour être prioritaire. Comment puis-je faire pour être sur la liste du Consulat dont je dépends ? Vous devez vous signaler auprès du Consulat dont vous dépendez (le plus proche de là où vous vous trouvez actuellement au Maroc) comme étant un Français de passage souhaitant être rapatrié et fournir toutes les informations demandées. Pour Tanger, l’adresse est la suivante : webmestre.tanger-fslt@diplomatie.gouv.fr. Pour Casablanca : webmestre.casablanca-fslt@diplomatie.gouv.fr Pour Fès : webmestre.fes-fslt@diplomatie.gouv.fr Pour Marrakech : consulat.marrakech-fslt@diplomatie.gouv.fr Pour Rabat : webmestre.rabat-fslt@diplomatie.gouv.fr Pour Agadir : webmestre.agadir-fslt@diplomatie.gouv.fr Vous ne devez écrire qu’à un seul Consulat général pour ne pas retarder le traitement de votre dossier. Lorsque vous vous êtes signalé, vous êtes dans la « file d’attente » virtuelle. En fonction de votre situation personnelle et des places disponibles, vous serez sollicité le moment venu. Il n’est pas nécessaire et même déconseillé, pour ne pas engorger les services, de nous relancer tous les jours. Plusieurs avions sont partis et je n’ai toujours pas été contacté par le Consulat. Est-ce normal ?

La capacité des avions mis en place par Air France varie entre 140 et 180 places. Ces avions ont vocation à transporter des Français présents dans l’ensemble du Maroc. Rien qu’à Tanger, il y a déjà plus de 900 Français de passage qui se sont signalés au Consulat général. Il est donc logique que l’attente dans la file virtuelle soit longue. Pourquoi les vols vers la France ne partent-ils que de Casablanca et Marrakech ? Ces deux aéroports, qui sont les deux plus gros et les deux plus centraux du Royaume, sont les seuls aéroports demeurés ouverts au Maroc.

403 vues