Coronavirus. Mesures prises par l'AEFE au 4 février 2020

L’AEFE est mobilisée en lien avec le Centre de crise du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. L'Agence a mis en place une cellule de veille depuis le 27 janvier qui procède à une analyse quotidienne de l’évolution de la situation.


Des recommandations à usage des établissements scolaires français hors de Chine ont été formulées par le centre de crise et de soutien.


Elles préconisent à ce stade d’appliquer les recommandations des autorités sanitaires locales, en accord avec les instructions des postes diplomatiques.


En ce qui concerne plus particulièrement les établissements scolaires en Asie, ceux de Chine continentale voient les cours suspendus jusqu’au 17 février, ceux du Vietnam jusqu’au 10 février, ceux de Taipei jusqu’au 25 février, ceux d’Hong Kong et d’Oulan Bator respectivement jusqu’au 1er et 2 mars.

L’Agence a, par principe de précaution, décidé plusieurs mesures :


1- Aucun échange scolaire en Asie et vers l’Asie


Même si aucune mesure d’interdiction des déplacements n’a été prise par l’OMS, l’Agence a décidé, par principe de précaution, le report des échanges scolaires, dans le cadre d’ADN-AEFE, en Asie et vers l’Asie. Dans ce cadre, il est rappelé que tout échange scolaire doit faire l’objet d’un accord préalable des postes diplomatiques, de départ et de destination.


2- Les déplacements des personnels en Asie sont limités


Les stages de formation continue prévus sur la zone Asie-Pacifique sont annulés.

Les missions des agents des services centraux de l’Agence, du chef de secteur Asie, délégué de la direction, de l’IEN, des CPAIEN, des EEMCP2 en mission d’accompagnement en Asie sont annulées jusqu’à nouvel ordre.


Les visites d’homologation et de suivi d’homologation sont reportées à une date ultérieure et l’Agence est en lien avec le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse pour évaluer chaque situation et proposer un cadre général qui ne soit pas pénalisant pour les établissements concernés.


3- Les regroupements d’élèves font l’objet de consignes spécifiques ou sont annulés


Des consignes ont été données auprès des établissements dont les élèves et personnels sont amenés à participer au regroupement international à Vienne de l’Orchestre des Lycées Français du Monde (OLFM) du 3 au 7 février 2020, pour éviter d’accueillir des personnes susceptibles d’être porteurs du virus.


La rencontre sportive de basket prévue à Singapour du 4 au 8 février a été annulée, ainsi que celle de volley-ball prévue à Shanghai du 9 au 11 avril.


Les rencontres des chorales programmées à Singapour durant la semaine du 10 février ont été aussi annulées.


L’Agence donnera des consignes chaque semaine pour les différents regroupements et manifestations à venir en fonction de l’évolution de la situation, dans des délais compatibles avec leur éventuel report ou annulation pour limiter l’impact financier. D’ores et déjà, les organisateurs de ces événements ont été invités à examiner leur couverture par des assurances annulation.


4- Les mesures sont prises pour assurer une continuité pédagogique pour les établissements dont les cours sont actuellement suspendus


Pour assurer une continuité pédagogique, à l’initiative du service pédagogique de l’Agence, le CNED va mettre à disposition, en complément des initiatives locales prises par chacun des établissements, une plateforme d’urgence, pour le primaire, le collège et le lycée (y compris les enseignements de spécialité), qui permet, dans une logique de complémentarité et non de substitution, environ 3 heures quotidien de travail en autonomie pour les élèves.


Le dispositif est effectif depuis le 3 février. Un courrier explicatif a été adressé aux chefs d'établissements concernés.


5- Consignes pour les établissements amenés à accueillir des élèves en provenance de Chine


Il est recommandé aux chefs d’établissements devant recevoir des élèves en provenance de Chine, après avoir pris attache du poste, et sous réserve des décisions prises par les autorités sanitaires locale, de s’assurer que ceux-ci ou leur entourage ne présentent pas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires).


Par principe de précaution, il convient de leur demander de ne pas se présenter dans l'établissement et de rester en quarantaine durant 14 jours avant d'être autorisés à entrer dans l’établissement.

108 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright