top of page

Avoir une carte d'identité numérique dès l'an prochain sur votre Smartphone

Disponible en bêta test auprès de quelques milliers de Françaises et Français, la carte d'identité numérique sera disponible pour tous en 2023. On vous explique comment ça fonctionne.


Elle ne se substituera - pas encore - à la version physique de la carte nationale d’identité électronique (CNIe) mais un grand bond administratif sera accompli en 2023. Ce document officiel apparaîtra bien sous la forme d’un clone numérique dans l’application France Identité, un service conçu pour prouver votre identité en et hors ligne et depuis votre smartphone



Pourquoi une carte d’identité dématérialisée ?


« Nous voulons que la confiance liée au titre dans le monde physique soit transposée dans le numérique afin de prouver son identité de manière sécurisée et garantie par l’État », explique Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, la directrice de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) qui pilote le programme avec le ministère de l’Intérieur. En clair, le projet vise à avoir une copie numérique et certifiée de la carte nationale d’identité électronique (CNIe) la nouvelle carte au format carte bancaire déployée au niveau national il y a un an, et dont disposent pour l’instant près de 5 millions de Français. Tout en garantissant que ces informations ne soient pas piratables ou copiables.



« Le citoyen gardera la maîtrise de ses données personnelles qui sont chiffrées et stockées dans son smartphone et pas dans un serveur central » détaille cette préfète. La Cnil a d’ailleurs adoubé le projet à deux reprises et des chercheurs en informatiques planchent en ce moment à trouver des failles de sécurité. Mais la version dématérialisée n’aura pas tout de suite la même valeur que la carte d’identité plastifiée, dont le format a récemment changé.


À quoi va-t-elle servir ?


Son utilité va monter en puissance et il faudra être patient avant d’en faire un vrai équivalent du document physique délivré par l’administration. L’horizon est à 2 ou 3 ans. La première finalité de l’application France Identité sera de lire la puce NFC sur la carte physique afin d’ensuite créer un justificatif d’identité authentifié. Il viendra remplacer les photocopies utilisées parfois pour des motifs frauduleux comme l’ouverture d’une ligne téléphonique chez un opérateur. Ce justificatif sera à usage unique, à la validité limitée et surtout personnalisable en fonction du destinataire ou de la démarche administrative.


L'application qui héberge la carte d'identité numérique éditera un justificatif à usage unique


En parallèle, la CNI numérique servira; par exemple à prouver son âge ou à récupérer un colis à son nom. Mais elle ne pourra pas encore servir lors d’un contrôle de police par exemple.


Enfin, ce clone virtuel servira d’identifiant assorti d’un mot de passe à 6 chiffres pour vous authentifier de façon sécurisée aux quelques 1 000 services publics en ligne qui utilisent la solution d’identification FranceConnect.



Quel calendrier ?


Loin de se lancer dans un sprint pour rattraper d’autres États européens comme l’Estonie, la France s’est plutôt lancée dans un marathon par étapes avec l’objectif de 2030 donné par l’Union européenne pour déployer une identité numérique. « Nous sommes en train de poser les fondations de la maison car nous sommes partisans d’un développement progressif pour ne pas être déceptif et avoir un produit qualitatif », assume Jean-Karim Zinzindohoue, le Directeur technique de France Identité Numérique.


783 vues

Comments


Pour utiliser notre forum, inscrivez-vous et lancez votre sujet de discussion !
bottom of page