google.com, pub-9207552996168204, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

33 189 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi l’an passé

Alors que le chiffres des défaillances d'entreprises est en baisse sur une année (-31% en 2020) par le biais des aides du gouvernement, celui des dirigeants ayant perdu leur emploi l'est également, mais près de 33.000 chefs d'entreprise ont quand même perdu leur job.



Les chiffres du 5ème observatoire de l’emploi (Association GSC et Altares) montrent que 33 189 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi l’an passé. Les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la crise de la Covid-19 ont protégé temporairement les dirigeants de la faillite.


Les chefs d’entreprise expérimentés à la tête de PME sont les premiers à être impactés, précise le rapport.



L’âge médian des dirigeants impactés est de 48 ans


On apprend également que l’âge médian des dirigeants impactés est de 48 ans, soit 2 ans de plus qu’en 2019. Ces chefs d’entreprise ‘seniors’ et expérimentés auront davantage de difficultés à rebondir après le prononcé de la liquidation judiciaire de leur entreprise. Près d’un tiers des entrepreneurs en situation de perte d’activité avaient plus de 50 ans avec 12 952 dirigeants concernés.


Le Président de l’association GSC, Anthony Streicher, explique qu’il ne faut pas se féliciter de la baisse constatée : “Nous ne pouvons pas nous réjouir de cette baisse historique du nombre de chefs d’entreprise en situation de chômage. Ces chiffres ne sont malheureusement qu’un mirage qui doivent inciter à redoubler de prudence. Les dispositifs de l’État ont permis aux entreprises de maintenir la tête hors de l’eau, mais ne soyons pas naïfs, l’arrêt progressif des aides va provoquer un raz-de-marée pour des milliers de chefs d’entreprise“, prévient le responsable. Qui ajoute “Notre devoir est de sauver tous les entrepreneurs, ces femmes et ces hommes qui créent de la richesse et des emplois dans notre pays“.



Enfin, notez que les entrepreneurs à la tête de structures de moins de 5 salariés connaissent le plus fort recul de perte d’emploi. Il s’agit généralement de jeunes entreprises qui ont fait preuve de plus de souplesse et d’une transformation rapide pour s’adapter au contexte. Cependant, 9 dirigeants sur 10 en situation de chômage en 2020, avaient une entreprise de moins de 5 salariés soit 27 147 chefs d’entreprise.


58 vues