Taxe d'habitation : pourquoi tout le monde n'est pas concerné par la réduction cette année

Quelque 800 000 foyers fiscaux qui ont bénéficié d'une réduction de la taxe d'habitation l'année dernière n'auront pas le droit au dégrèvement de 65% cette année.


Pour 80% des Français les plus modestes, la taxe d'habitation sera intégralement supprimée en 2020, et pour les 20% restants, la suppression se déploiera sur trois années.

Quelque 800 000 foyers fiscaux qui ont bénéficié d'une réduction de la taxe d'habitation l'année dernière n'auront pas le droit au dégrèvement de 65% cette année.

La réforme de la taxe d'habitation poursuit sa mise en oeuvre cet automne. Depuis le 1er octobre, les avis de taxe d'habitation sont envoyés aux contribuables et peuvent être consultés sur Internet.


Cette année, 80% des 38 millions de foyers fiscaux concernés par la réforme bénéficieront d'un dégrèvement de 65% du montant de leur impôt, soit un gain de 390 euros en moyenne. Mais plusieurs centaines de milliers de ménages risquent d'avoir une mauvaise surprise...


Des seuils à ne pas dépasser

Bercy a en effet annoncé qu'environ 800 000 ménages, soit 4% des foyers fiscaux qui ont bénéficié de la réforme l'année dernière, sortent du champ de la réforme cette année et ne bénéficieront pas du taux de dégrèvement de 65%.

En cause : l'augmentation de leurs revenus. Car pour bénéficier de la réduction de la taxe d'habitation, il ne faut pas dépasser un certain seuil de revenus, appelé "revenu fiscal de référence" (RFR).


Pour vérifier son RFR, il suffit de se reporter au dernier avis d'imposition reçu au moins d'août, ou d'utiliser le simulateur en ligne.


Les foyers qui ne dépasseraient que très légèrement ces seuils se verront toutefois accorder un "dégrèvement dégressif", inférieur à 65%.


800 000 nouveaux bénéficiaires

Inversement, environ 800 000 ménages, non bénéficiaires de la réforme l'an dernier, le seront cette année et auront droit au dégrèvement de 65%.

La majorité des contribuables a jusqu'au 15 novembre pour payer la taxe d'habitation.


La suppression totale de cet impôt interviendra en 2020 pour 80% des ménages, tandis que les 20% restants, ceux aux revenus les plus élevés, devront attendre 2023. À noter que la redevance télé, à payer en même temps que la taxe d'habitation, reste due.


Source: www.votreargent.lexpress.fr

1 vue

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright