3,5 millions d'embauches prévues cette année en France

Quels sont les métiers qui recrutent ?

Les projets d'embauche évalués par Adecco sont très importants. Et malgré un taux de chômage encore assez élevé, nombreuses sont les entreprises à ne pas trouver de candidats répondant à leurs besoins.


La pénurie est sévère pour les postes en restauration, les conducteurs routiers ou le personnel de soins.


Les perspectives d'embauches sont prometteuses pour cette année


Selon le 1er baromètre trimestriel lancé par The Adecco Group (1), les entreprises vont procéder à 3,5 millions de recrutement. Dans ces prévisions, les CDI (39,1%) l'emportent sur les CDD (29,9%). Les poste en intérim représentent près d'un quart des embauches (22,3%), loin devant les stages et contrats d'apprentissage (8,7%).


Sans surprise, le commerce est le secteur qui reste, en France, le plus gros pourvoyeur d'emplois avec 544.000 embauches prévues.


Et si on additionne les besoins des commerçants à ceux des entreprises du BTP et à ceux des hôteliers et restaurateurs, on dépasse déjà les 1,2 million d'offres d'emploi sur l'ensemble de l'année, soit plus du tiers des prévisions, tous secteurs confondus.


Mais malgré un taux de chômage qui reste élevé, à 8,8% de la population active, une entreprise sur deux s'attend à avoir des difficultés pour trouver les profils dont elle a besoin.


Car sur les quinze secteurs qui ont les plus fortes prévisions de recrutements, huit sont déjà en situation de pénurie.



C'est par exemple le cas de la construction, qui prévoit près de 355.000 embauches, avec de fortes demandes pour des postes de préparation du gros œuvre où les candidats font totalement défaut.

Dans l'hôtellerie et la restauration (336.000 emplois à pourvoir), les employeurs en quête de serveurs mais aussi de cuisiniers ont déjà les plus grandes difficultés à attirer des candidats.


L'Ile-de-France toujours le bassin d'emploi numéro 1

Le secteur du transport et de l'entreposage cherche quant à lui 253.000 collaborateurs.


Avec de grosses difficulté pour trouver des chauffeurs-routiers susceptibles de se déplacer sur de longues distances. Dans le secteur du médico-social et de l'action sociale (238.000 embauches), les nouveaux diplômés des écoles d'infirmières n'auront aucune difficulté à décrocher leur premier job, les offres d'emplois dépassant de loin le nombre de postulants.


De même pour les aides-soignantes et pour tous les métiers d'assistance aux adultes en situation de dépendance.


Les activités juridiques et comptables peinent également à trouver des candidats répondant à leurs besoins. Même dans l'industrie, du moins dans certaines activités (agro-alimentaires, pharmacie et métallurgie) la pénurie est désormais de mise.


D'un point de vue géographique, c'est en Ile-de-France et dans la région Auvergne Rhône-Alpes que les besoins sont plus importants, avec respectivement près de 754.000 et 468.000 embauches prévus.


Mais l'Occitanie affiche aussi un beau dynamisme, avec 300.000 recrutements prévus, et fait jeu égal avec la Nouvelle Aquitaine.


(1) Ce baromètre combine et analyse les prévisions de recrutement au niveau national, par région (DROM inclus – hors Mayotte), par secteur d’activité et par métier et décline ces prévisions par contrat (CDD / CDI / intérim / stages-apprentissages).


Les sources utilisées, avec un retraitements Adecco Analytics, sont les suivantes : ACOSS, Pôle Emploi, INSEE, Prism’emploi, augmentées de données exclusives The Adecco Group.


Source: www.bfmtv.com

3 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright