Football : pourquoi le monde du foot adore N’Golo Kanté ?

N’Golo Kanté n’est pas qu’une idole en France. Son jeu et sa personnalité attachante ont conquis l’ensemble de la planète foot.


Le plus discret des champions du monde a pu s’en rendre compte, lundi à Londres, lors de la cérémonie The Best Football Awards 2018. Mais pourquoi sont-ils tous sous le charme? Explications.


Les applaudissements ont fait vibrer le plafond de la salle. Spontanés, sincères, attendris. Lorsque N’Golo Kanté a pris la parole pour exprimer sa fierté d’être présent, le parterre de stars réuni lundi à Londres pour la cérémonie The Best Football Awards 2018, l’a chaudement acclamé.


Le sourire de Sergio Ramos, le regard de Luka Modric ou l’empathie d’Eden Hazard ont permis de mesurer la cote d’amour dont bénéfice le joueur de Chelsea. Elle est immense. Et peut-être inédite dans le milieu si individualiste du ballon rond...


Un talent exceptionnel

Si Kanté plaît autant, c’est déjà pour ses qualités de footballeur. Impossible de faire une telle unanimité sans un immense talent. Infatigable récupérateur, le milieu de terrain des Bleus couvre une surface incroyable lorsqu’il est sur le pré. Et malgré sa petite taille, on ne voit souvent que lui dans le cœur du jeu.


Sa qualité de passe et sa justesse technique en font une référence à son poste. Sachant qu’il peut aussi bien jouer devant la défense ou un cran plus haut, dans un rôle de relayeur. Ce n’est pas pour rien que l’ancien poumon de Leicester a été élu meilleur joueur de Premier League en 2017. Par les joueurs et les journalistes.


Les stars reconnaissent son travail de l'ombre

Pour qu’on puisse voir briller Messi, Ronaldo ou Hazard, il faut des N’Golo Kanté. Coéquipier modèle, le champion du monde n’hésite pas à faire l’effort de plus ou à compenser le repli défaillant d’un partenaire. Des tâches parfois ingrates qu’il ne rechigne jamais à accomplir.


Son seul but ? Se fondre dans le collectif en servant au mieux les intérêts de son équipe. C’est admirable et de plus en plus rare dans le foot moderne. Surtout venant d’un joueur avec un tel potentiel. Alors forcément, ses partenaires lui en sont reconnaissants. Et ses adversaires ne peuvent qu’être jaloux.


Un comportement exemplaire

Il ne s’énerve jamais. Pourtant il prend des coups, subi des injustices, essuie parfois des insultes, comme n’importe quel footballeur. Mais Kanté dispose d’un self-control hors du commun.


On dirait qu’il n’y aucune once de méchanceté chez cet homme. Ce n’est sans doute pas vrai, mais il a une capacité à ravaler sa frustration complètement bluffante. Résultat: le natif de Paris n’a jamais reçu un rouge direct dans carrière. Il n’a d’ailleurs été expulsé qu’une fois, avec Caen, pour deux cartons jaunes reçus dans le même match.


Un parcours atypique

Si la réussite de Kanté suscite tellement d’admiration, c’est aussi parce qu’elle n’était pas programmée. Après avoir usé ses premiers crampons dans la banlieue ouest et cossue de la région parisienne, le jeune N’Golo a galéré pour atteindre les sommets. Jugé trop frêle pour intégrer les meilleurs centres du pays, il a dû travailler plus que les autres pour tutoyer son rêve.


Une abnégation qui lui a permis de lancer sa carrière en National, sous les couleurs de l’US Boulogne (Nord-Pas-de-Calais). Avant d’exploser à Caen et d’aller régaler l’Angleterre, à Leicester puis Chelsea.

Une humilité détonante

Dans un milieu de plus en plus égocentré, Kanté (27 ans) ressemble presque à un alien. Toujours en retrait, ébloui par la moindre lumière, la mascotte des Bleus fait preuve d’une humilité incroyable. En toute circonstance. Il a même fallu que Steven Nzonzi aille lui chercher la Coupe du monde pour qu’il prenne la pose avec le soir de la finale! Respectueux, discret, poli, "celui qui a stoppé Leo Messi" semble parfois gêné d’être là.


Une réserve qui émeut les foules et attendri ses partenaires. L’ovation que lui a réservé le Stade de France au début du mois, après France-Pays-Bas (2-1), résonne encore dans le ciel de Saint-Denis. Et même bien au-delà.


Un sourire ravageur

Il fait maintenant partie du patrimoine national. Le sourire de N’Golo Kanté, c’est une barre de vitamines, un antidépresseur, un shoot de mélanine. On en veut tous les matins en se levant. Lorsque le plus attachant des Bleus relève les coins de la bouche pour laisser apparaître ses dents et ses fossettes, c’est le bonheur à l’état pur. Et tout le monde succombe. Y compris les plus grandes stars, touchées par le naturel de ce garçon comme les autres. Donc tellement différent au final.


Source: www.rmcsport.bfmtv.com

0 vue

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright