Fortes chaleurs : comment garder son logement frais en été ?

Il est parfois difficile de préserver la fraîcheur de son logement en période de forte chaleur. Volets, aération, plantations végétales, climatisation ... L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) vous propose des solutions et vous aide à adopter les bons comportements pour passer l'été au frais.


La façon la plus simple de garder votre logement frais en été est d'empêcher la chaleur d'y entrer. Pour cela, l'Ademe propose le guide pratique Chaud dehors, frais dedans qui présente un certain nombre de recommandations utiles (à télécharger ici).


Créer de l'ombre : volets, stores, brise-soleil orientables, pare-soleil, écrans, auvents

Protégez les baies vitrées au sud et à l'ouest. Privilégiez les protections solaires extérieures qui préservent mieux de la chaleur qu'un store placé à l'intérieur et optez pour des couleurs claires qui réfléchissent la lumière et la chaleur.


Baissez les stores dès que le soleil éclaire les fenêtres. Fermez les volets en journée dès que le soleil tape sur la fenêtre ou avant de partir travailler le matin. Fermez aussi les fenêtres dès que la température extérieure dépasse celle de votre logement.


Utiliser les végétaux : haie, pergola, treille, écran de plantes grimpantes

Les végétaux à feuilles caduques (qui tombent en automne) procurent un ombrage utile en été et ne masquent pas le soleil en hiver. De plus, les plantes entretiennent, par évapo-transpiration, une ambiance de fraîcheur.


Profiter de la nuit pour aérer

Ouvrez les fenêtres la nuit et créez des circulations d'air pour évacuer la chaleur stockée à l'intérieur. Si votre logement est sur plusieurs niveaux, ouvrez les fenêtres en étage pour évacuer l'air chaud (« effet cheminée »).


Faites entrer et circuler l'air extérieur permet de refroidir les murs, les plafonds, les planchers qui emmagasineront la fraîcheur pour la restituer dans la journée. De plus, l'air en mouvement favorise l'évaporation de la transpiration et procure une sensation de fraîcheur.


Brasser l'air

Le ventilateur est une solution utile pour créer des circulations d'air et améliorer le confort.


Le brasseur d'air portable n'est efficace que pour la personne qui l'oriente vers elle. Privilégiez le brasseur d'air de plafond avec régulateur de vitesse qui favorise un brassage lent et régulier de l'air. Il est inutile de le laisser fonctionner s'il n'y a personne dans la pièce car il ne rafraîchit pas l'air mais le brasse.


Éviter de faire fonctionner des appareils qui produisent de la chaleur

Limitez l'usage de votre four. Ne laissez pas allumés inutilement l'ordinateur, les consoles de jeux vidéo, etc.


Bien isoler le logement


  • Isolation par l'extérieur, efficace à la fois en été et en hiver ;

  • Isolation répartie, intégrée au mur lui-même, en utilisant des matériaux de construction particuliers ;

  • Isolation de la toiture, primordiale car après les ouvertures, c'est le toit qui apporte le plus de chaleur en été.

À l'occasion d'un ravalement de façade, pensez aussi à privilégier des couleurs claires pour les peintures.


Installer la climatisation

Si malgré tout vous n'arrivez pas à rafraîchir votre logement, vous pouvez installer une climatisation adaptée à vos besoins, fiable et sobre en matière d'énergie. Au moment de la choisir, fiez-vous à l'étiquette énergie pour repérer les équipements les plus appropriés. Le matériel bas de gamme est souvent moins efficace tout en consommant beaucoup d'énergie.

Il faut savoir que la climatisation comporte un certain nombre d'inconvénients :

  • Une climatisation en fonctionnement oblige à vivre fenêtres et portes fermées ;

  • Certains appareils, surtout individuels, peuvent être bruyants pour l'utilisateur et/ou pour ses voisins ;

  • Les coûts d'achat, d'installation et de consommation électrique ne sont pas négligeables ;

  • La généralisation de l'emploi de climatiseurs augmente la consommation globale d'énergie. De plus, leur fonctionnement en plein été correspond à un moment où les capacités de production électrique sont réduites ;

  • Les passages fréquents de l'intérieur à l'extérieur peuvent provoquer des chocs thermiques nocifs pour votre santé si l'écart de températures est important. Il est conseillé qu'il n'y ait pas plus de 5 à 7° C de différence entre intérieur et extérieur.




0 vue

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright