Sécurité : un système de freinage d’urgence autonome peut sauver les piétons

Grâce à ce système de freinage d’urgence, les conducteurs ne laisseront plus surprendre par un piéton qui leur coupe la route. Découvrez comment les constructeurs et équipementiers automobiles testent cette technologie.


Il y a des technologies intégrées aux véhicules qu’on ne peut pas tester en conditions réelles pour des raisons de sécurité évidentes. Le système de freinage d’urgence en fait partie. Cette technologie qui équipe désormais de nombreux véhicules de série permet d’éviter une collision à basse vitesse en se chargeant de stopper totalement le véhicule. Sur le centre d’essai de l’équipementier allemand Bosch, nous l’avons mis à l’épreuve face à un piéton mécanique.


100% de la puissance de freinage est utilisée

Nous sommes à bord d’un Range Rover Velar, dans sa version dite de série. Plus loin sur la piste, on peut découvrir un piéton mécanique et une drôle de boîte qui communique avec une antenne placée sur le toit de notre voiture. Ce dispositif va permettre au piéton d’avancer en même temps que notre véhicule afin de lui couper la route au dernier moment. Le véhicule s’élance à 30 km/h dans un exercice contre nature. A l’approche du mannequin, le Velar pile net. Dans ce cas de figure, la puissance du freinage avoisine les 100% dans le dernier mètre. Redoutable.



Ce que nous venons d’expérimenter ce n’est ni plus ni moins que l’une des procédures de test mené dans le cycle EuroNCAP. Il s’agit en l’occurrence du programme européen d’évaluation des nouveaux véhicules qui regroupe tous les tests de sécurité des véhicules, dont les impressionnants crash tests.


Le freinage d’urgence est une technologie d’ores et déjà testée voire déployée chez de nombreux constructeurs. Elle fait d’ailleurs partie de la longue liste des technos indispensables intégrées aux véhicules autonomes.

Depuis 2017 la commission Européenne envisage de rendre obligatoire l’installation de ce type de freinage d’urgence automatique pour éviter les accidents à basse vitesse, souvent liés à un manque d’attention du conducteur.


Par David Nogueira


Source: www.01net.com


2 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright