Economie : plus de 3,5 millions d'entrepreneurs au Maroc en 2017

Le nombre des entrepreneurs s'est élevé à 3.668.000 en 2017, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Le nombre des entrepreneurs, catégories d’actifs occupés pour lesquelles la situation dans la profession est soit employeur, indépendant, associé ou salarié gérant, s'est élevé à 3.668.000 en 2017, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Ces entrepreneurs représentent ainsi, 34,3% de l’ensemble des actifs occupés âgés de 15 ans et plus, a précisé le HCP dans une note sur les principaux résultats relatifs aux nouvelles thématiques couvertes par l’enquête nationale sur l’emploi en 2017.


Cette proportion est 39,4% pour les hommes contre 17,4% pour les femmes et de 31,4% en milieu urbain contre 37,8% en milieu rural, a noté la même source.

Par région, l'enquête a fait ressortir qu'un peu plus de 7 entrepreneurs sur 10 (71,2%) sont installés dans cinq régions à savoir Casablanca-Settat (20,4%), Marrakech-Safi (14,0%), Rabat-Salé-Kénitra (12,7%), Fès-Meknès (12,1%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,9%).


Le HCP a également indiqué que la majorité des entrepreneurs (86,9%) sont des indépendants (80,2% en milieu urbain et 93,7% en milieu rural), tandis que les autres catégories sont les employeurs (7,2%), les associés (5,5%) et les salariés gérants (0,5%).


La même source a fait remarquer que près de 9 entrepreneurs sur 10 (88,2%) sont des hommes (90,4% en milieu urbain et 86,0% en milieu rural) contre 11,8% de femmes (9,6% dans les villes et 14,0% à la campagne), relevant qu'un entrepreneur sur 2 est âgé de 45 ans et plus (49,6%), 4 sur 10 sont âgés de 30 à 44 ans (39,9%), alors que le dixième ont moins de 29 ans (10,5%).


S'agissant du niveau de scolarisation, l'enquête a fait état d'une proportion relativement élevée des entrepreneurs ne dispose d’aucun diplôme (69,5%), près du quart d’entre eux (24,2%) ont un diplôme de niveau moyen et seulement 6,3% un diplôme de niveau supérieur.


Pour ce qui est du secteur d’activité, 38,9% des entrepreneurs exercent dans l’agriculture, forêts et pêche (73,6% en milieu rural et 4,6% en milieu urbain) et 45,1% dans le secteur des services (70,4% dans les villes et 19,5% à la campagne), tandis que le reste des entrepreneurs se répartit entre l’industrie y compris l’artisanat (8,3%) et la construction (7,7%), a noté le HCP. Et de relever :"98,2% des entrepreneurs gèrent des unités économiques de taille ne dépassant pas 5 employés (97,4% en milieu urbain et 99,0% en milieu rural) et 3% seulement détiennent une comptabilité ; 5,7% en milieu urbain et 0,2% en milieu rural ; 2,9% parmi les hommes et 3,7% parmi les femmes".


La part des entrepreneurs ayant une comptabilité s’améliore avec le niveau d’enseignement ou de formation passant, ainsi, de 0,5% pour les sans diplôme à 31,6% pour ceux disposant d’un diplôme de niveau supérieur, a souligné le HCP, précisant qu'un entrepreneur détenant une comptabilité sur 2 (51,8%) n’a pas rencontré de difficultés majeures au moment de la création de son unité ou du lancement de son activité, 52,3% parmi les hommes et 48,9% parmi les femmes.


Quant aux entrepreneurs ayant déclaré avoir rencontré des difficultés, ils invoquent, pour 42,5% d'entre eux, la complexité des procédures administratives (42,8% en milieu urbain et 35,7% en milieu rural), le financement pour 41,5% (41,0% en milieu urbain et 52,4% en milieu rural), l’accès au foncier (9,9%) notamment en milieu urbain (10,3%), le manque de main d'œuvre qualifiée (2,1%) et, enfin, le népotisme (1,7%).


L'enquête nationale sur l’emploi qui, à partir de 2017, adopte un nouvel échantillon élargi de 60.000 à 90.000 ménages, introduit de nouvelles thématiques dans son champ d’investigation et intègre les nouvelles nomenclatures d’activités, de professions et de diplômes élaborées par le HCP sur la base des classifications internationales et adaptées à la réalité nationale en concertation avec les différentes institutions concernées.


Cette enquête porte sur les nouvelles thématiques prévues dans la réforme de l'enquête nationale sur l'emploi et qui sont en lien directe avec le marché du travail. Il s'agit en particulier de la relation entre les compétences de la main d'œuvre et les métiers exercés, de la préscolarisation des enfants âgés de 3 à 5 ans, de l'accès des femmes au marché du travail, du profil des entrepreneurs, de la couverture des systèmes de retraite et des caractéristiques des immigrants installés dans le Royaume.


Outre ces thématiques, l'enquête nationale sur l’emploi a introduit d’autres questions visant à appréhender certains aspects des conditions sociales de la population marocaine particulièrement celle en âge d’activité. Ces questions portent essentiellement sur la couverture médicale, la mobilité des actifs occupés entre leurs lieux de résidence et de travail, les bassins d’emploi, l'utilisation des nouvelles technologies d'information et de communication ainsi que les noyaux familiaux.

Source: www.menara.ma

1 vue

UFE Casablanca

Jardin du Consulat Général de France

Rue du Prince Moulay Abdellah

20032 Casablanca - MAROC

Tél:  +212 (0) 522 220 213

        +212 (0) 522 200 020

Fax: +212 (0) 522 265 327

Email: ufe.casablanca.maroc@gmail.com

Fmt@2021 Copyright