La France rend un hommage national au "héros" Arnaud Beltrame

L’Union des Français de l’Etranger se joint à l’hommage national qui a été rendu au Colonel Arnaud Beltrame. Pour tous les Français de l’étranger qui ont suivi le drame de l’attaque terroriste de l’Aude, le geste du Colonel Beltrame figure parmi les images les plus achevées de l’héroïsme. Sa vie fut un exemple. Son ultime engagement en a exprimé toute la dignité et le courage.


La mort de ce lieutenant-colonel de 44 ans, tué après s'être substitué à une otage dans un supermarché à Trèbes, a suscité une vague d'émotion internationale, du pape François, qui a salué un "geste généreux et courageux" au président américain Donald Trump, qui a rendu hommage à un "grand héros".


L'hommage national, auquel ont été conviées les familles des trois autres victimes - Jean Mazières, Hervé Sosna et Christian Medvès -, a débuté au Panthéon d'où est parti le cortège funéraire.


Escorté par huit motards de la Garde républicaine, il a rejoint ensuite l'Hôtel des Invalides où s'est tenu la cérémonie en présence notamment de 200 de ses "frères d'armes", de l'ensemble du gouvernement, des maires de deux communes touchées et des personnes ayant assisté aux attentats, selon l'Elysée.


Lors de cette cérémonie, Emmanuel Macron a prononcé l'éloge funèbre - et a rendu hommage à la fois au colonel et aux autre victimes - avant de lui remettre la décoration de commandeur de la Légion d'Honneur et d'observer une minute de silence.


En France, une autre minute de silence a été respectée à 10h00 dans toutes les gendarmeries, commissariats et préfectures et les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments et édifices publics.


Dans les établissements scolaires, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a demandé "un moment de recueillement", accompagné d'un temps d'échange entre professeurs et élèves.


Sorti major de sa promotion de l'Ecole militaire interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan en 1999, Arnaud Beltrame avait pris ses fonctions en août dernier au commandement du groupe de gendarmerie de l'Aude.


Au cours de sa carrière, il a notamment été déployé en Irak en 2005 où il fut décoré de la croix de la valeur militaire puis commandant de compagnie au sein de la Garde républicaine assurant la sécurité du palais de l'Elysée.


Au total, quatre personnes ont été tuées et 15 autres blessées dans les attaques commises à Carcassonne et Trèbes vendredi.


L'assaillant, âgé de 25 ans a été abattu lors de l'assaut donné par le GIGN dans le supermarché où il s'était retranché, alors qu'il venait d'ouvrir le feu sur Arnaud Beltrame.


(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

1 vue

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright