Vie pratique: je rentre pour ma retraite

Vous travaillez ou avez travaillé à l'étranger et vous songez à prendre votre retraite en France ? Renseignez-vous dès maintenant sur vos droits.



Le calcul de votre retraite peut s'avérer complexe selon le régime de sécurité sociale auprès duquel vous avez cotisé...


Si vous avez été détaché à l’étranger par votre entreprise, vous avez continué à cotiser auprès du régime français de sécurité sociale. Votre retraite sera donc calculée comme si vous n’aviez pas quitté la France. Si vous avez été expatrié, c’est-à-dire que vous avez cessé de cotiser auprès d’un régime français de sécurité sociale pour cotiser auprès du régime local, plusieurs cas peuvent se présenter : - Vous avez travaillé dans un pays de l’UE : les règlements européens permettent de prendre en compte pour le calcul des retraites françaises les périodes travaillées dans l’ensemble des pays de l’UE, plus l’Islande, la Norvège, le Liechtenstein et la Suisse. - Vous avez travaillé dans un pays hors UE lié à la France par une convention : les périodes cotisées dans ce pays seront prises en comptes selon les modalités de la Convention. - Vous avez travaillé dans un pays hors UE non lié par une convention : les périodes cotisées auprès du régime local ne seront pas prises en compte par la sécurité sociale française. Dans tous les cas, n’oubliez pas de vérifier si les cotisations versées vous donnent droit à une pension du pays étranger et, à défaut, s’il est possible de recevoir le remboursement des cotisations versées.


Retour d’un pays de l’UE


Si vous avez travaillé dans un ou plusieurs pays de l’Union européenne, de l’Espace économique européen, ou en Suisse, vous pouvez comptabiliser dans le calcul de votre retraite les périodes d’assurance accomplies lors de vos séjours à l’étranger. En effet, les règlements européens prévoient une coordination en matière de retraite (règlements 883/2004 et 987/2009) lorsqu’une personne a été soumise à la législation de sécurité sociale d’au moins deux de ces Etats. Ces règles de coordination permettent de prendre en compte les périodes accomplies dans un autre Etat comme si elles avaient été accomplies en France. Chaque Etat dans lequel vous avez été assuré vous versera une pension vieillesse, calculée selon le montant le plus avantageux de la pension nationale (prenant en compte les seules cotisations dans le pays) ou de la pension communautaire proratisée (tenant compte de l’ensemble des périodes communautaires et faisant ensuite un prorata en fonction de la période effectivement cotisées dans le pays). Avant de revenir en France, procurez-vous un relevé des contributions et droits acquis auprès du régime de sécurité sociale local. La condition essentielle pour obtenir une pension communautaire est d’en faire la demande. Votre caisse de sécurité sociale française se chargera de contacter les institutions des Etats où vous avez travaillé.

Les régimes de retraite complémentaire

Les régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc font partie des règlements de la coordination communautaire. En pratique, cette coordination est limitée car la plupart des régimes de retraite complémentaires européens ne sont pas obligatoires et sont des régimes de retraite par capitalisation contrairement aux régimes complémentaires français (Arrco et Agirc pour les salariés) qui sont des régimes par répartition. Pour en savoir plus


UFE Casablanca

Jardin du Consulat Général de France

Rue du Prince Moulay Abdellah

20032 Casablanca - MAROC

Tél: +212 (0) 522 220 213 / +212 (0) 522 200 020

Fax: +212 (0) 522 265 327

Email: ufe.casablanca.maroc@gmail.com

20 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright