Agadir: la ville accueillera un projet d’usine de dessalement titanesque

La société espagnole Abengoa, spécialisée dans l'énergie, signe un nouveau contrat de 309 millions d'euros avec le Maroc afin de construire une usine de dessalement capable de fournir de l'eau potable dans la région d'Agadir.


Abengoa, une entreprise espagnole de l'énergie, a passé un accord avec le gouvernement marocain afin de construire une usine de dessalement d'eau de mer à Agadir, ville située au sud-ouest du Maroc, à 508 km de Casablanca. Le développement d’un projet d’irriguation est également prévu.


Alimentée par de l'énergie solaire, cette technologie permettra de soulager la pénurie d'eau potable qui touche la région. Selon les prévisions, l’usine d’Abengoa pourra couvrir les besoins de près de 72 500 personnes.


Un partenariat qui ne date pas d'hier

Le partenariat liant Abengoa au Maroc n'est pas nouveau: déjà, en 2014, un projet prévoyait de construire une station de dessalement d’eau de mer d’une capacité de production de 100 000 mètres cube. A présent, ce projet a été revu à la hausse.


Mais il faut aussi savoir que Abengoa était implanté au Maroc dès 1977: la société possède même des bureaux à Rabat et Casablanca. Le groupe a à son actif de nombreux projet dans le royaume: comme la première centrale hybride d’Afrique, thermique et solaire construite à Ain Beni Mathar.


Le nouveau contrat

Selon les termes du contrat, Abengoa se chargera de la construction, de l’exploitation et de l’entretien des infrastructures pendant 27 ans. D’un coût de 309 millions d’euros, le projet sera également financé par Abengoa, en partenariat avec le fonds marocain InfraMaroc, filiale de la Caisse de dépôt et de gestion.


Selon les prévisions, cette usine devrait commencer à produire près de 275 000 mètres cube d’eau par jour. 150 000 mètres cube seront réservés à la consommation alimentaire, 125 000 mètres cube servieront à irriguer les 13 600 hectares de plantations situées près d’Agadir (dans le cadre d’un projet soutenu par le Ministère de l’Agriculture). Par la suite, Abengoa espère que la station de dessalement pourra produire 450 000 mètres cube par jour, soit sa capacité maximum. Les infrastructures pourront être alimentées par l’énergie éolienne.


Source: www.ecomnewsmed.com

33 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright