Cette enseigne américaine peut faire mal à Carrefour et Métro

À quelques jours de l'ouverture de son premier hypermarché en France, prévue le 22 juin, le patron de Costco France explique comment, après avoir conquis les États-Unis, cette chaîne compte s'attaquer à la France.


Costco, c'est un peu la bête noire du commerce mondial. L'enseigne qui cartonne partout et dont tous les concurrents se méfient. Très peu connue en dehors du territoire américain avant les années 2010, l'enseigne née à la fin des années 70 aux États-Unis s'est hissée en quelques années au rang de deuxième plus gros distributeur mondial en termes de chiffre d'affaires (116 milliards de dollars en 2016).


Et ce géant désormais présent dans 11 pays s'est trouvé un nouveau terrain de chasse: la France. Le 22 juin prochain, Costco va ouvrir son premier magasin en région parisienne à Villebon-sur-Yvette (91). Un très grand magasin (chez Costco on parle d'entrepôt) de 13.750 m² mais qui ne comprendra que 4000 références de produits, 50% de produits alimentaires et 50% de non-alimentaires. À titre de comparaison, un hypermarché Carrefour ou Auchan de taille équivalente propose à la vente entre 80.000 et 100.000 produits.


"Nous vendons des vélos, pas des accessoires"


Mais c'est justement là le secret de la réussite de Costco. L'enseigne propose peu de références, ce qui lui permet d'acheter en grande quantité et ainsi de proposer de meilleurs prix. Comme l'explique Gary Swindells, le Canadien à la tête de Costco France, "si vous choisissez d'acheter un vélo chez nous, tous les accessoires vous devrez les acheter dans un magasin spécialisé parce que nous, ce n'est pas notre modèle".


Mais pour pouvoir faire ses courses chez Costco, il faut avoir sa carte de membre, d'où la dénomination de club-entrepôt pour les magasins. Un concept que l'on connaît dans l'Hexagone avec la chaîne allemande Métro mais cette dernière ne s'adresse qu'aux professionnels. Costco s'adresse elle à tout le monde et son chiffre d'affaires est réparti à 50/50 entre les entreprises et les particuliers. En France cette carte de membre coûtera 36 euros à l'année (avec un rabais de 10 euros pour les 30.000 premiers adhérents).


L'abonnement, nerf de la guerre de Costco


Et c'est cet abonnement qui est la clé de voûte du business model de Costco. En 2016, ces frais de membres au niveau mondial lui ont rapporté 2,65 milliards de dollars de recettes. Son résultat net, qui englobe les abonnements et les ventes de produits, n'était lui que de 2,35 milliards. Autrement dit, Costco ne gagne pas d'argent en vendant ses produits qu'il propose quasiment à prix coûtant, mais fait sa marge sur les abonnements.


Reste à savoir si ce concept qui a séduit dans les pays anglo-saxons aura autant de succès en France. Gary Swindells, le patron de Costco y croit lui et nous explique pourquoi.


Source: www.http://bfmbusiness.bfmtv.com

13 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright