Le tramway de Casablanca poursuit son développement en coopérant avec un groupe français

Dans le cadre du développement de son réseau de tramway, la ville de Casablanca charge la compagnie française ENGIE de l’aménagement et prolongement des réseaux T1 et T2.


C’est officiel, le groupe industriel énergétique français Engie se chargera d’une partie de l’aménagement d’une nouvelle ligne de tramway T2 ainsi que le prolongement de la ligne T1 de Casablanca.


Le groupe ENGIE partiellement en charge du réseau de tramway à Casablanca Les filiales du groupe, Engie Ineo et Engie Cofely Maroc ont signé des contrats pour un montant de 192 millions de dirhams (18.12 millions d’euros) pour ces réalisations. Les travaux comprendront la prolongation de 1.8 kilomètres de la ligne T1 qui s'étendra donc sur 23.5 kilomètres et 37 stations. La deuxième ligne de tramway comportera quant à elle 33 stations s’étalant sur 22.5 kilomètres.


Parmi les contrats signés, la compagnie compte mettre en place « Navineo », un système permettant la régulation de l’exploitation en temps réel à partir d’un poste de contrôle ainsi que l’affichage du temps d’attente aux stations et au bord des rames pour un meilleur service d’information.


De plus, Engie mettra en œuvre des systèmes de signalisation ferroviaire et une installation complète des outils sécuritaires tels que le contrôle d’accès, la détection incendie et la vidéo-surveillance.


En Juin dernier, la capitale économique du royaume a lancé un appel d’offre pour la construction de sa deuxième ligne de tramway. La société turque Yapi Merkezi spécialisée dans le BTP l'a remporté avec une proposition d'un montant de 900 millions de dirhams (83 millions d’euros).


De plus, la Banque européenne d’investissement (BEI) envisageait en Septembre dernier d’allouer au Maroc un prêt d’un montant de 60 millions d’euros pour le co-financement de ce projet.


Coopération dans l'énergie entre la France et le Maroc

La compagnie énergétique française accompagne le royaume chérifien dans sa volonté de construire un secteur énergétique solide et durable et compte produire plus de 50% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030.


Source: www.ecomnewsmed.com


25 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles sur les entreprises

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2021 Copyright