Paris en passe de devenir la capitale européenne des start-up devant Londres

En 2016, les entreprises de la Tech française ont atteint un nouveau record en passant le cap des 1,5 milliard de dollars de financement.

  • Entre les deuxième et troisième trimestres, le financement des start-up en France a augmenté de 200% pour atteindre 857 millions de dollars en financement total sur 145 transactions.

  • Au troisième trimestre, Paris n’accuse plus que 7% de retard sur Londres (919 millions de dollars).

  • Entre les deuxième et troisième trimestres 2016, les capitaux investis outre-Manche ont ainsi chuté de 76 millions de dollars.

C’est ce que met en avant le rapport «Tech Funding Trends in France» réalisé par La French Tech et CB Insights. Entre les deuxième et troisième trimestres, le financement a ainsi augmenté de 200% pour atteindre 857 millions de dollars en financement total sur 145 transactions. Cette hausse s'explique en partie par les effets du Brexit.


Ces chiffres permettent à la France de se repositionner face au Royaume-Uni et à l'Allemagne. A la traîne en 2015, le financement des start-up en France a repris du poil de la bête en 2016. Au troisième trimestre, l’Hexagone est passé devant l’Allemagne avec 857 millions de dollars de financement, contre 462 millions de dollars pour la Tech allemande.


La France apparaît même dans le rétro du Royaume-Uni puisque Paris n’accuse plus que 7% de retard sur Londres (919 millions de dollars).


75 millions de dollars en moins pour le Royaume Unis

Les start-up britanniques souffrent lourdement des effets engendrés par le Brexit. Entre les deuxième et troisième trimestres 2016, les capitaux investis outre-Manche ont à peine augmenté de 76 millions de dollars, contre une hausse de 584 millions de dollars pour la France. A titre de comparaison, le financement des start-up au Royaume-Uni avoisinait 1,5 milliard de dollars au dernier trimestre 2015, quand la France se contentait seulement de 198 millions de dollars. Dans ce contexte, Paris est en position idéale pour ravir le titre de capitale européenne des start-up à Londres.


Pour expliquer ce rattrapage temporaire sur les Britanniques, la France a bénéficié de l’ouverture du capital de l’hébergeur OVH auprès de KKR et Towerbrook qui a permis de lever 279 millions de dollars. Il s’agit de la plus grosse opération de la Tech française sur les trois derniers mois. Si la levée de fonds exceptionnelle réalisée par l'hébergeur lillois pèse dans la balance, l'indicateur Frenchweb Invest des mois de juillet et d'août montrait qu'en l'excluant du calcul, les montants investis ont malgré tout connu une hausse de l'ordre de 30% par rapport à l'année précédente.


La France a également pu s’appuyer au troisième trimestre sur l’attractivité de Paris qui a permis de réunir 304 millions de dollars d’investissement en 65 opérations, soit près du tiers du total des capitaux investis dans l’Hexagone au troisième trimestre. Octo Technology (61 millions de dollars), BlaBlaCar (24 millions de dollars) et Zenly (23 millions de dollars) occupent le trio de tête des investissement les importants dans la capitale française sur les trois derniers mois. Le mois de septembre surpasse d'ailleurs tous les autres mois de l'année, à la fois en nombre d'opérations annoncées et en montants investis, selon le Frenchweb Invest.


Source: www.frenchweb.fr

9 vues

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright