Le bel hommage des Casablancais aux victimes de Nice.

Lundi 18 juillet 2016 à 11h30, devant le consulat de France de Casablanca, une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes de l’attentat de Nice.

Parmi les personnes présentes, nous citerons le consul général de France M. Arnaud De Sury, les forces de l’ordre (police nationale, gendarmerie, pompiers), les associations (Marocains Pluriels, les jeunes de Divers’Cité, de HappyNess, de Diapason, de Cœxister), de nombreuses personnalités dont Kamal Hachkar, Salah El Ouadie, Fanny Mergui, Fatna Elbouih, Omar Chraibi, Mélanie Frerichs Cigli, Jauk Elmaleh, nos confrères de 2M, TV5, France24 et de nombreux citoyens.


Ahmed Ghayat, président de l’association Marocains Pluriels nous déclare : «Je suis le père de ce gosse de 6 mois tué à Nice, le frère de Leila Alaoui assassinée à Ouagadougou, le frère de cet Irakien tombé sous les balles dans une rue de Bagdad, le cousin de ce jeune Belge déchiqueté à Bruxelles et de cette Malienne tuée dans un marché de Bamako… Je suis le neveu de cette Syrienne fauchée par une bombe à Alep, je suis le fils de ce Marocain tué à la Casa de Espana de Casablanca… Je suis victime de tous les terrorismes, de toutes les barbaries, de toutes les haines car c’est la part d’humanité qui est en moi qu’ils cherchent à tuer… Mais je suis vivant et c’est en la mémoire des victimes que j’ai le devoir de croire encore à la VIE et que je dois agir pour donner à nos jeunes l’enVIE de VIVRE contre la spirale de la mort.»


Kamal Hachkar, cinéaste et réalisateur a lui aussi tenu à rendre hommage aux victimes de Nice : «Tout d’abord, j’ai ressenti un sentiment d’effroi quand j’ai appris la nouvelle, d’autant plus que j’ai de la famille et des proches qui habitent à Nice. Je pense qu’en tant qu’être humain, on est forcément touché par le meurtre de sang froid d’âmes innocentes d’enfants, de femmes. Cette barbarie doit cesser ! Si je suis là, c’est parce que aussi je suis Franco-Marocain, c’est parce que je suis également solidaire de toutes ces victimes innocentes. On n’est plus en sécurité. Et la seule réponse à apporter, aujourd’hui, c’est l’Union, c’est la Fraternité entre nous, c’est montrer à ces barbares qu’on ne cédera pas à la peur, et qu’on doit être unis pour lutter ensemble contre l’horreur de ces attentats barbares qui ne tuent encore une fois que des innocents.»


Le consul général de France, dans un discours très émouvant précédant la minute de silence et La Marseillaise, a tenu à saluer les témoignages de sympathie venus de tous les Marocains et la présence de tous ces Casablancais(e)s de toutes confessions.


1 vue

Les infos santé qui peuvent vous intéresser

Articles qui peuvent vous intéresser !

D'autres infos sur l'automobile

Fmt@2020 Copyright