Vous pouvez désormais faire un test sérologique rapide en pharmacie

Pour savoir si vous avez développé une réponse immunitaire face au coronavirus, vous pouvez désormais vous rendre en pharmacie pour réaliser un test rapide d'orientation diagnostique (TROD).



"Les pharmaciens d'officine en France peuvent réaliser les tests rapides d'orientation diagnostique sur sang capillaire de détection des anticorps dirigés contre le Sars-CoV-2".


Voici ce que l’on peut lire dans un arrêté publié le 10 juillet 2020 dans le Journal Officiel. Jusqu'à présent, les tests rapides d'orientation diagnostique (TROD), ne pouvaient être réalisés qu’en laboratoire, en ville ou à l’hôpital.


Alors que les tests PCR consistent à prélever des cellules au fond du nez à l’aide d’un écouvillon afin de détecter la présence du coronavirus et que les tests sérologiques permettent de rechercher des anticorps grâce à un prélèvement sanguin, les TROD ont l’avantage d’être plus rapides et moins coûteux. Et pour cause : ils permettent de détecter, en quelques minutes, la présence d’anticorps fabriqués par l’organisme en réponse au Sars-Cov-2.


Tests rapides : les résultats doivent être confirmés par un autre test


Pour ce faire, une simple goutte de sang prélevée au bout du doigt suffit. Quelques instants plus tard, le test indique si l’on a développé une réponse immunitaire ou non face au coronavirus. Mais contrairement aux tests PCR, les TROD ne permettent pas de déterminer si l’on est porteur du virus à l’instant T. Autre limite : les anticorps ne sont détectables tout de suite et ne peuvent être décelés qu’environ une à deux semaines après l’infection.


Comme il s’agit d’un test d’orientation, le résultat doit être confirmé par un test sérologique s’il est positif. Un test PCR peut également être demandé pour vérifier si le coronavirus est toujours présent dans l’organisme.


Un mesure mise en place "dans l'intérêt de la protection de la santé"


L’objectif des TROD est donc de "compléter l’offre diagnostique", comme l’indiquait la Haute Autorité de Santé (HAS) dans un communiqué publié le 18 mai 2020. "Grâce à leur plus grande rapidité d’utilisation et le peu de matériel requis pour les réaliser, ils seraient accessibles sur tout le territoire", précisait-elle alors.


C’est pour cette raison que ces tests diagnostiques sont désormais réalisables en pharmacie. Cette mesure, mise en place "à titre exceptionnel et dans l'intérêt de la protection de la santé", est applicable jusqu’au 30 octobre prochain.


Source: www.femmeactuelle.fr

111 vues
Fmt@2020 Copyright