Le Maroc ouvre ses frontières sous certaines conditions

Mis à jour : il y a 2 jours

L’information a été annoncée dimanche matin dans un communiqué de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Le Maroc ouvre ses portes aux ressortissants étrangers sur présentation d’une réservation d’hôtel ou sur invitation d'une entreprise marocaine.



Pour cela, ces derniers devront effectuer des tests de dépistage de la Covid-19 dans un délai de moins de 48 heures avant l’heure du décollage.


Enfin une bonne nouvelle pour le secteur touristique. Les ressortissants étrangers sont désormais autorisés à se rendre sur le territoire marocain sur présentation d’une simple réservation d’hôtel. 48 heures avant l’heure du décollage, ces derniers devront se soumettre à des tests de dépistage de la pandémie du coronavirus avant de fouler le sol marocain. Cette mesure est entrée en vigueur le dimanche 6 septembre 2020.


Elle devrait soulager les professionnels du secteur touristique lourdement impactés par la pandémie. La fermeture des frontières aériennes, maritimes et terrestres depuis le mois de mars dernier a plongé le secteur touristique dans une véritable crise économique. En manque de moyens et de visibilité, plusieurs établissements hôteliers et agences de voyages ont dû fermer leurs portes en attendant que la situation économique et sanitaire s’améliore.


Les déplacements des professionnels étrangers avancés au 6 septembre


Parallèlement aux touristes, les professionnels étrangers seront également autorisés à se rendre au Maroc. Pour cela, ils auront besoin uniquement d’une invitation de l’entreprise marocaine qui les accueille.


Les invitations doivent être imprimées sur papier à en-tête de l’entreprise qui invite comprenant ses identifiants (ICE, numéro du registre de commerce et adresse). Elles doivent également être signées et cachetées par une personne habilitée de l’entreprise, et inclure :

  • l’objet de la visite,

  • les noms complets et les numéros de passeports des visiteurs,

  • leur date d’entrée sur le territoire marocain,

  • ainsi que leur lieu de résidence pendant leur séjour au Maroc, rapporte TelQuel.


Cette démarche qui était initialement prévue pour le 10 septembre prochain a été finalement avancée au 6 septembre.


L’économie nationale a souffert depuis près de six mois du manque de visibilité par rapport à la continuité et le suivi des investissements. Des collaborateurs et patrons d’entreprises ont dû remplacer leurs déplacements à l’étranger par des réunions en visioconférence. Ce qui complique les transactions.


Une chose est sûre, malgré cette ouverture des frontières pour les ressortissants étrangers, le tourisme marocain affichera une baisse considérable des recettes touristiques en 2020 par rapport à l’année 2019, une année record à tous les niveaux (13 millions de touristes et 78,6 milliards de dirhams de recettes).


Pour cette année 2020, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) prévoit une baisse de 5% du PIB national lié au tourisme dans le cas d’un scénario optimiste, 7% dans le scénario moyen, et 10% dans un scénario pessimiste.


Source: www.lebrief.ma


1,216 vues
Fmt@2020 Copyright