Comment l'obélisque est arrivé place de la Concorde ?

Mis à jour : il y a 3 jours

Le 25 octobre 1836, un obélisque est installé place de la Concorde à Paris. Mais pourquoi ce monolithe provenant d'un temple de Ramsès II a-t-il atterri ici ?


Quel spectacle insolite ! Ce 25 octobre 1836, dès l’aube, plus de 200.000 Parisiens et Parisiennes sont massés place de la Concorde, sur les terrasses des Tuileries et jusque sur le bas de l’avenue des Champs-Elysées.


Il fait sombre mais il ne pleut pas, ce qui est essentiel. Avec curiosité, la foule attend l'événement, annoncé depuis huit jours.


Un obélisque, venu de Louxor en Haute Egypte, va être érigé au centre de la place. Il s’agit d’un cadeau offert quatre ans plus tôt par le sultan égyptien, Mohammed Ali, au roi des Français, Louis-Philippe, en remerciement des travaux de Champollion et de Mariette sur le déchiffrage des hiéroglyphes.


Un exploit digne des pharaons


Dans une cavité, on glisse un coffre de cèdre contenant des monnaies d’or et d’argent ayant cours actuellement et à l’effigie du souverain français, un symbole de l’amitié franco-égyptienne.


A onze heures et demie, Apollinaire Lebas, ingénieur de la Marine, dirige cette manœuvre délicate, exécutée par des artilleurs. Le monument s’élève peu à peu.


A midi, la famille royale apparaît au balcon du ministère de la Marine. Au bout de trois heures, le monolithe, haut de 22m 83, est placé, sans secousses, sur son piédestal de granit.


L’obélisque pèse 250 tonnes. Son installation, sans incident, est un exploit digne des pharaons !


Son transport aussi a été titanesque : de bateaux en bateaux des bords du Nil aux bords de la Seine.


Il a mis deux ans pour parcourir 12 000 km, sans oublier les mois de mouillage et de démontage. Ainsi, c’est le plus vieux des monuments de Paris puisqu'il date du XIII e siècle avant l’ère chrétienne.


Deux obélisques donnés à la France


A l’origine, deux obélisques ont été donné à la France, mais un seul a été déplacé.


C’est Champollion qui a choisi lequel des deux : "le plus occidental, celui de droite en entrant dans le palais. Le pyramidion a un peu souffert, il est vrai, mais le corps entier de cet obélisque est intact, et d'une admirable conservation, tandis que l'obélisque de gauche, comme je m'en suis convaincu par des fouilles, a éprouvé une grande fracture vers la base".


L’obélisque met fin à toutes les controverses politiques au sujet des statues que l’on voulait édifier à cet endroit. Car la place de la Concorde est l’ancienne place Louis XV, chef d’oeuvre de l’architecte Gabriel, qui s’était appelée place de la Révolution.


C’est sur cette place qu’avait été dressée la guillotine où Louis XVI avait été décapité le 21 janvier 1793.


Alors, vous comprenez que l’obélisque de Louxor désamorce toutes les polémiques. Insolite mais fascinant, il symbolise un rayon de soleil. Loin des débats politiques français.


Source: www.europe1.fr

Fmt@2020 Copyright