Archives de nos articles

Comment fonctionne la marge technique des radars automatiques ?

En France, il n'existe pas de marge de tolérance mais les forces de l'ordre appliquent une marge dite technique lors des contrôles de vitesse opérés par des radars.




Tout d'abord, il ne s’agit pas de marge de tolérance mais de marge technique.


En fait, même si la technologie, et la précision, a beaucoup progressé, un radar est techniquement incapable de donner une vitesse fiable au km/h près, surtout parce qu’il travaille dans des conditions souvent difficiles (pluie, vent, grosse chaleur, froid, etc.).


Pour éviter que l’automobiliste soit verbalisé à tort, il y a donc cette marge technique, qui correspond à une incertitude de mesure.


Et la marge technique peut varier. Elle diffère ainsi en fonction de la vitesse et du type de radar. Ces marges techniques ont été définies par l’arrêté du 4 juin 2009. Pour les radars fixes la marge est de 5 km/h pour des vitesses inférieures à 100 km/h et de 5 % pour des vitesses supérieures à 100 km/h.


Pour les radars mobiles, c’est-à-dire ceux qui sont dans des voitures en circulation, cette marge technique est de 10 km/h en dessous de 100 km/h et de 10 % au-dessus.


Quelles applications concrètes?


En ville, ça signifie que vous serez verbalisés si votre vitesse mesurée par un radar fixe est de 56 km/h et de 61 km/h par un radar mobile. Sur route à 80 km/h, vous serez verbalisés par un radar fixe si vous roulez à 86 km/h et 91 km/h par un radar mobile.


Sur route à 90 km/h, ce sera 96 km/h pour un radar fixe et 101 km/h pour un mobile. Ça nécessite un peu plus de calcul lorsqu’on est sur une voie rapide. Par exemple, sur une route à 110, si vous prenez 5 % de 110, ça fait 5,5.


Dans sa grande mansuétude, l’État vous fait cadeau de 0,5 km/h. La marche technique est donc de 6 km/h.


Avec un radar fixe, vous serez verbalisés à partir de 117 km/h et 122 km/h, si c’est un radar mobile puisque là on applique une marge technique de 10 %, c’est-à-dire 11 km/h. Sur autoroute à 130 km/h, un radar fixe vous verbalise dès 137 km/h et un radar mobile dès 144 km/h.


Méfiance face aux compteurs de vitesse


Et ne comptez pas forcement sur la marge accordée par les compteurs de vitesse, même si par construction, ils doivent obligatoirement être pessimistes.


En effet, si vous montez des pneus qui ne sont pas exactement conformes à l’origine, c’est-à-dire avec un développement un peu plus important, la vitesse de votre compteur sera faussée. Et il est fort probable que quand ce dernier affiche 130 km/h, vous rouliez vraiment à 130 km/h.


Donc se dire 'J’ai de la marge, je peux rouler à 140 km au compteur est un mauvais calcul'.


Enfin sachez qu'en France, c'est tolérance zéro. Alors qu'on cite souvent la Grande-Bretagne comme exemple étant le pays qui compte le moins de morts par habitant sur la route, outre la marge technique, il y a une tolérance qui peut aller jusqu’à 10 % au-dessus de la vitesse maximale autorisée.


Cela signifie que, sur autoroute, où la vitesse est limitée à 70 Miles par heure (113 km/h), en cas de contrôle de la vitesse, vous ne serez verbalisés, en général, car c’est à l’appréciation des forces de l’ordre, qu’à 129 km/h.


Source: www.rmc.bfmtv.com


Fmt@2020 Copyright