Petits-déjeuners et si on changeait tout ?


Le premier repas de la journée est essentiel pour démarrer en forme. Et si vous changiez de routine? Trois recettes pour vous convaincre, avec les conseils d’Adélaïde d’Aboville, diététicienne nutritionniste.

Ras-le-bol des tartines pain-beurre-confiture ?

Pour démarrer la journée du bon pied, offrez-vous un petit-déjeuner peu banal. Ce repas essentiel vient, en effet, rompre le jeûne de la nuit et va recharger les batteries jusqu’au déjeuner.

Il est aussi chargé de réveiller notre système digestif et d’alimenter notre corps. L’idéal serait qu’il nous apporte, dès le matin, de 20 à 25% des apports nutritionnels quotidiens.

Il sera de bonne composition…

Au réveil, un grand verre d’eau à température ambiante est excellent, puis enchaînez avec une boisson sans sucre: thé ou café, ces incontournables apportant leur dose de caféine. À limiter à 3 par jour pour en conserver les bienfaits.

Pour ceux qui préfèrent le lait, choisissez plutôt du lait frais ou, mieux, cru. Ajoutez une céréale à indice glycémique bas, du muesli ou des flocons d’avoine, une matière grasse (beurre, oléagineux…) ou un demi-avocat.

Reste le choix de la protéine: yaourt, fromage blanc, fromage à pâte cuite (type comté), oeuf ou tranche de jambon blanc, un produit à base de soja.

Complétez avec des fruits frais ou une compote sans sucre ajouté.

… et comportera des fibres et peu de sucres

Dans tous les cas, forcez sur les fibres et limitez les sucres qui font grimper la glycémie et se transforment en graisses.

En cas de diabète: ni sucre blanc ni yaourts aromatisés, ou jus de fruit le matin; limitez la quantité de pain à 40-50 g maximum en choisissant les plus riches en fibres (pain complet ou au levain); invitez toujours un fruit frais (orange, kiwi, clémentine) car les fibres abaissent l’indice glycémique de tout le repas.

En cas d’hypertension artérielle: limitez le pain à 40-50 g (1 baguette = 3 g de sel sur les 6 à 8 g à ne pas dépasser); si vous êtes plutôt bec salé, optez pour les jambons allégés en sel, les fromages les moins salés (chèvre ou gruyère) et le beurre doux.

Si vous avez du mauvais cholestérol (LDL): oubliez les viennoiseries et les laitages au lait entier, trop gras. Limitez le beurre à 5 g maximum ou remplacez-le par une margarine enrichie en oméga 3.

"Pain-beurre-confiture, pourquoi pas" Adélaïde d’Aboville, diététicienne nutritionniste

"Il n’y a pas de petit-déjeuner idéal. À chacun de le composer selon ses besoins, ses impératifs et ses goûts.

La trilogie pain-beurre-confiture n’est pas une hérésie, surtout en choisissant un pain complet. Le beurre, lui, est un pourvoyeur unique de vitamine A, excellente pour nos yeux, notre peau et notre système immunitaire.

Pour la confiture, préférez une préparation avec seulement 20 g de sucre pour 100 g. Quant au jus d’orange, privilégiez un fruit pressé plutôt qu’en bouteille.

Les autorités sanitaires ont récemment rappelé qu’il est un produit sucré… au même titre qu’un soda!"

Source: www.notretemps.com


Fmt@2020 Copyright