Prélèvement à la source : doit-on modifier son taux avant septembre ?


Dorénavant, à la suite de la réforme du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, il faut actualiser son taux de prélèvement.

C'est automatique à partir des déclarations de revenus de l'année précédente, mais peut être modulé.

C'est une première, et comme toutes les premières, le fonctionnement n'est pas toujours bien clair.

Pour la première fois, l'actualisation des taux de prélèvement à la source va avoir lieu, le 1er septembre. Comme chaque année dorénavant. C'est automatique, mais vous pouvez agir si cela ne vous convient pas.

Récemment, vous avez reçu votre déclaration de revenus 2019 sur les revenus de 2018. Ces revenus ne sont pas imposés, hors revenus exceptionnels, en vertu de l'année blanche. Si cette déclaration est importante, c'est qu'elle permet à l'administration d'évaluer vos revenus.

Depuis janvier 2019, votre impôt est prélevé à la source. Dans la plupart des cas, ce taux a été calculé à partir de vos revenus de 2017. Maintenant que vos revenus de 2018 ont été déclarés, l'administration va pouvoir constater le cas échéant des changements de situation, et réévaluer votre taux.

Ce taux sera utilisé de septembre cette année à septembre l'an prochain, date à laquelle il sera actualisé avec votre déclaration de revenu 2019.

Néanmoins, comme le reste de l'année, il est possible de signaler un changement de situation à Bercy pour influer sur votre taux.

Par exemple, si vous étiez célibataire en 2018, et donc déclaré comme tel sur votre avis d’imposition, et que vous vous êtes marié entre temps sans le signaler à l'administration fiscale, vous pouvez le faire pour que votre taux prenne en compte ce changement.

Le site impots.gouv.fr permettra à chaque contribuable de simuler la possibilité de modulation et d’en valider la demande auprès de l’administration fiscale.

Le calendrier du prélèvement à la source

Source: www.rtl.fr


Archives de nos articles

Fmt@2020 Copyright