Crédit immobilier : les banques françaises vont-elles bientôt vous payer pour emprunter ?


Les taux des obligations d’Etat qui servent d’étalon pour fixer les taux des crédits immobiliers sont depuis peu négatifs. De quoi espérer des crédits immobiliers avec des taux en dessous de 0% ?

Du jamais vu ! Pour la première fois de son histoire, le taux d’emprunt de l’Etat français à 10 ans - les fameuses obligations assimilables du Trésor, ou OAT - est passé sous la barre des 0 %.

Une bonne nouvelle pour l’Etat, mais aussi pour les banques qui ont ainsi la possibilité de se financer à des conditions exceptionnelles sur les marchés, l’OAT servant de référence.

Cette baisse historique s’est d’ailleurs tout récemment traduite par un effet inédit sur les taux des crédits immobiliers.

En Allemagne, un particulier a ainsi pu souscrire un crédit à un taux négatif, rapporte France Info.

Oui oui, vous avez bien lu : notre emprunteur va rembourser moins que ce qu’il a emprunté à sa banque. Ou pour le dire autrement, son établissement bancaire le paie désormais pour emprunter.

A peine imaginable ! Mais une telle situation est-elle vraiment possible en France ?

Techniquement rien n’empêche, en effet, les établissements français à répercuter, eux-aussi, les taux négatifs avec lesquels ils se financent sur le marchés sur les offres de crédits de leurs clients.

Mais ne vous réjouissez pas trop vite, car Napoléon est passé par là… et le Code civil interdit tout bonnement cette pratique.

L’article 1902 du code dispose précisément que “l’emprunteur est tenu de rendre les choses prêtées, en même quantité et qualité, et au terme convenu.”

En clair, vous êtes tenu de rembourser autant que ce que vous avez emprunté, mais pas moins”, décrypte Maël Bernier, porte-parole du courtier MeilleurTaux.

Et quand bien même, les banques seraient autorisées à prêter à des taux négatifs, celles-ci ne le feraient sans doute pas : “leurs marges sont trop faibles, le modèle économique n’est pas sain”, abonde Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier en crédit immobilier Cafpi.

Rassurez-vous tout de même, les banques françaises profitent tout de même largement de ces taux de marché négatifs pour de nouveau abaisser leurs barèmes pour le mois de juillet.

D’après les courtiers que nous avions récemment interrogés, les dossiers sous la barre des 1% sur 20 ans pourraient se généraliser d’ici septembre…

Alors oui, nous ne sommes pas encore en dessous de 0, mais on s’en rapproche doucement...


Archives de nos articles

Fmt@2020 Copyright