Quelles allocations quand on vit à l’étranger ?


Souvent, nous recevons des appels de personnes qui, avant de partir s'installer à l’étranger, se demandent si elles peuvent conserver telle ou telle allocation et dans la plupart des cas… c’est non… Pourtant la France est un des rares pays au monde à soutenir ses ressortissants en situation difficile à l’étranger.

Pour percevoir les allocations familiales, l’allocation chômage vous devez soit avoir votre résidence habituelle en France soit séjourner principalement en France (plus de 6 mois par an, consécutifs ou non).

De la même façon, la sécurité sociale française ne vous couvrira plus au-delà de 3 mois passés à l’étranger.

En Europe, vous pouvez bénéficier selon les pays d’allocations délivrées par votre pays d’accueil, de la même façon, vous pouvez bénéficier de la sécurité sociale.

Vous pouvez consulter nos articles sur le sujet :

Protection sociale : https://www.ufe.org/ma-secu-letranger

Prestations familiales : https://www.ufe.org/mes-prestations-familiales

Chômage : https://www.ufe.org/chomage-letranger

En cas de problème à l’étranger, le reflexe est de se tourner vers le Consulat de France mais quelles aides peut-on attendre du Consulat ? Des aides ponctuelles peuvent être accordées. Il est donc essentiel de bien s’assurer par soi-même lorsque l’on vit à l’étranger, que ce soit pour sa protection sociale ou dans le cas d’un rapatriement. Le Comité Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale (CCPAS) se réunit chaque année pour examiner les propositions d’attribution d’aides sociales aux Français en difficulté Vous pouvez remplir un dossier tout au long de l’année auprès des services consulaires. Les services consulaires ont pour rôle d’instruire votre demande qui sera ensuite étudiée par le Comité Consulaire pour la Protection et l’Action Sociale.

Les aides concernées

Allocation de Solidarité Pour les personnes âgées d’au moins 65 ans, ou de 60 ans en cas d’inaptitude au travail délivrée par le médecin référent du Consulat Allocation Adulte Handicapé (AAH) Pour les personnes de plus de 20 ans titulaires d’une carte d’invalidité française en cours de validité attestant d’un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80%. Allocation Enfant Handicapé (AEH) Pour les enfants de moins de 20 ans titulaires d’une carte d’invalidité française en cours de validité attestant d’un taux d’incapacité égal ou supérieur à 50%. Allocation à durée déterminée (A.D.D.) Accordée à titre exceptionnel pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle. Secours occasionnels (SO) Pour les Français résidents ou de passage, en situation précaire, en cas de difficultés ponctuelles. Vous pouvez contacter le consulat de Casablanca pour plus d'informations.


Archives de nos articles

Fmt@2020 Copyright