Entreprises : ces enseignes qui vous permettent de vous lancer… sans trop de risques


Envie d’être de vous mettre à votre compte ? En collaboration avec l’Observatoire de la franchise, voici une sélection de six enseignes qui ont actuellement la cote...

Pour se reconvertir ou tout simplement lancer son affaire la franchise continue d’offrir d’excellente opportunités ! Les plus de 75.000 franchisés que compte actuellement l’Hexagone l’ont bien compris.

D’ailleurs, 74% d’entre-eux seraient d’anciens salariés, d’après la dernière enquête annuelle de la Fédération française de la franchise, ce qui prouve bien que le secteur est très ouvert. Reste qu’avec ses plus de 2.000 réseaux, la franchise peut vite s’apparenter à une jungle.

Pour vous aider à vous y retrouver, Capital a listé à l’aide de l’Observatoire de la franchise six enseignes qui ont particulièrement la cote en ce moment. Et qui vous permettront de vous lancer en limitant les risques.

Cette sélection est bien évidemment non-exhaustive : elle se base néanmoins sur des critères objectifs (solidité de l’enseigne, attrait du concept, formation formation délivrée à l’entrée dans le réseau).

Pour chacune des six franchises présentées, nous avons indiqué trois informations primordiales. D’abord, l’apport personnel demandé pour se lancer, c’est-à-dire le montant que le créateur doit injecter, sans recours à l’emprunt.

Ensuite, le droit d’entrée, aussi appelé “redevance initiale forfaitaire”, qui est en général calculé par le franchiseur en fonction des frais qu’il engage pour intégrer un nouveau franchisé (formation initiale, assistance à l’installation, aménagement du local, etc.).

Enfin, l’investissement global qui correspond à la somme total moyenne nécessaire pour créer le point de vente, intégrant évidemment l’apport personnel et le droit d’entrée.

Del Arte : une gestion familiale, la légitimité de l’ancienneté

Vous la connaissez sûrement sous son nom originel, Pizza Del Arte. Appelez-la désormais Ristorante Del Arte : depuis 2010, cette franchise spécialisée dans la cuisine italienne créée par le groupe Accor, rachetée par le groupe Le Duff en 1984 (Brioche Dorée, Fournil de Pierre, etc.), a choisi d’exclure le mot “pizza” pour élargir son public.

“Del Arte dispose aujourd’hui de plus de 180 points de vente, dont 150 en franchise”, explique Samuel Buner de l’Observatoire de la franchise. “La grande force de cette enseigne est de s’appuyer sur un groupe familial.

Évidemment, elle n’est pas très à la mode, mais son ancienneté lui donne toute sa légitimité”, résume Samuel Burner.

  • Apport personnel demandé pour se lancer : 175.000 euros

  • Droit d’entrée : 46.000 euros

  • Investissement global : à partir de 800.000 euros

Irrijardin : pour les amoureux des piscines et spas

Créée en 1989 à Portet-sur-Garonne, petite commune limitrophe de Toulouse, Irrijardin est un réseau de franchises spécialisé sur trois thématiques : les piscines, les spas, ainsi que l’arrosage de jardin. Même s’il dispose d’un peu plus de 100 points de vente, le réseau tient à garder un esprit “familial”.

Pour Samuel Burner de l’Observatoire de la franchise, Irrijardin propose une activité “pérenne”, même s’il reconnaît que les ventes peuvent être assez saisonnières, les clients s’intéressant aux piscines et autres spas plutôt à l’arrivée des beaux jours.

À savoir aussi, ce n’est pas une franchise qui se développe en centre-ville mais plutôt en périphérie, surtout en région et moins en Île-de-France. Il y a en moyenne sept à huit ouvertures par an”, résume Samuel Burner.

  • Apport personnel demandé pour se lancer : 70.000 euros

  • Droit d’entrée : 13.599 euros

  • Investissement global : entre 190.000 et 250.000 euros

Petit Fils : faire le pari (gagnant) du service à la personne

Avec le vieillissement de la population française, le secteur du service à la personne n’en a pas fini de recruter.

Alors se lancer dans une franchise qui surfe sur ce créneau ne semble pas être une mauvaise idée !

C’est notamment le concept de Petit Fils, qui se définit comme des services aux “grands-parents”, que ce soit pour de l’aide à l’autonomie (lever, coucher, douche, etc.), de l’aide aux repas, de l’assistance administrative, ou encore de l’accompagnement pour faire les courses.

Créé en 2007, le réseau dispose à ce jour de 63 franchises et en a ouvert 15 l’année dernière. Il est intéressant parce qu’il a déjà plus de 10 ans ancienneté, mais aussi parce qu’il est en plein dans ce que l’on appelle la silver économie, l’économie des seniors”, explique Samuel Burner.

Autre raison de se rassurer en se lançant avec Petit Fils : le groupe Korian, spécialisé dans les Ehpad, a pris une participation majoritaire dans ce réseau de franchises.

  • Apport personnel demandé pour se lancer : 26.000 euros

  • Droit d’entrée : 19.800 euros

  • Investissement global : 78.000 euros

Eléphant Bleu : le lavage de voitures, toujours un bon business

En voiture, on les remarque souvent de loin, avec leur code couleur bleu et leur trompe en forme de pomme de douche.

Les franchises Eléphant Bleu, spécialisées dans le lavage de voitures, sont implantées un peu partout en France, en bordure des routes et des ronds-point.

L’enseigne a plus30 ans d’existence, ce qui prouve sa solidité. La seule difficulté, lorsque l’on veut se lancer dans ce réseau est qu’il faut trouver un terrain d’une certaine superficie. A contrario, l'avantage est que cette activité ne nécessite pas d’embaucher beaucoup de main d’oeuvre”, résume le rédacteur en chef de l’Observatoire de la franchise.

Eléphant Bleu dispose, à ce jour, de près de 470 stations de lavage un peu partout en France.

  • Apport personnel demandé pour se lancer : 60.000 euros

  • Droit d’entrée : 23.000 euros

  • Investissement global : 140.000 euros

Repar’Stores : pour ceux qui ne veulent pas investir beaucoup

Contrairement à l’ensemble des franchises évoquées jusqu’ici, Repar’Stores ne nécessite pas de point de vente en dur, pour la simple et bonne raison qu’un véhicule suffit.

En effet, le coeur de l’activité d’un franchisé Repar’Stores est la réparation de stores et volets roulants chez les particuliers et entreprises : il s’y rend avec son véhicule, qui représente son principal outil de travail.

Conséquence, cette franchise n’exige pas un gros investissement. Vous pouvez travailler de chez vous tout en bénéficiant de la notoriété d’une marque qui commence à être bien connue dans son secteur”, juge Samuel Burner de l’Observatoire de la franchise.

Autre avantage : le fait de travailler à la fois pour des particuliers et des entreprises, ce qui donne la possibilité de toucher un public large.

C’est aussi une bonne idée pour quelqu’un qui veut se reconvertir parce que le réseau offre une formation initiale de six semaines”, ajoute le rédacteur en chef de l’Observatoire de la franchise.

À ce jour, Repar’Store compte un peu plus de 200 franchisés dans toute la France.

  • Apport personnel demandé pour se lancer : 5.000 euros

  • Droit d’entrée : 20.000 euros

  • Investissement global : 45.000 euros

La Mie Câline

Encore un réseau qui a l’avantage de l’ancienneté : La Mie Câline a été fondée en 1985 par un boulanger vendéen, André Barreteau.

L’enseigne est constituée d’un ensemble de points de vente présents dans les centre-ville, vendant sandwichs, viennoiseries, pâtisseries et autres salades.

Aujourd’hui, le réseau compte plus de 240 franchisés un peu partout en France.

Ils sont sur un segment de marché, la restauration rapide, qui continue de bien marcher. L’avantage chez eux, c’est que vous bénéficier d’une formation lorsque vous devenez franchisé (...). Vous pouvez par ailleurs reprendre un point de vente déjà existant et bénéficier de sa clientèle préexistante”, analyse Samuel Burner.

À noter : la Mie Câline vise désormais, aussi, des ouvertures dans les gares et aéroports.

  • Apport personnel demandé pour se lancer : 80.000 euros

  • Droit d’entrée : 30.000 euros

  • Investissement global : 415.000 euros

Source: www.capital.fr


Fmt@2020 Copyright