Archives de nos articles

Technologie : la 5G, beaucoup de promesses pour pas grand chose ?


On parle beaucoup de 5G ces derniers mois dans l’univers des mobiles. Le sujet est également au cœur du MWC 2019. En amont du salon de Barcelone, de nombreuses entreprises se sont prononcées sur les réelles promesses du lancement de la 5G comparées aux attentes du public.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la campagne pompeuse autour de la nouvelle génération de l’Internet mobile risque de faire des déçus. Tout au moins pour quelques années encore.

Cela fait des années que la 5G est annoncée avec de nombreuses promesses et surtout des services qui vont révolutionner notre quotidien.

Nous nous attendons à découvrir un réseau avec des vitesses de connexion largement supérieures à celles de la 4G actuelle, et ce, dès les premiers déploiements. Or « on n’en est qu’aux prémices », avertit Yannick Sadowy, directeur général pour les secteurs médias et télécoms d’Accenture, cité par l’Agence France Presse.

Pour lui, « on promet du temps réel et très peu de latence, ce qui ne sera une réalité qu’en 2023-2025 ». Et c’est sans parler du temps qu’il faudra pour déployer le réseau dans toutes les contrées.

Or, certains opérateurs promettent la 5G pour 2020 et c’est sous-entendu avec toutes ses promesses de vitesse. Les constructeurs quant eux ont déjà lancé le bal avec plusieurs annonces de smartphones 5G qui coûtent d’ailleurs très cher.

Mais vaudra-t-il vraiment la peine de dépenser une fortune pour ces smartphones dès maintenant ?

Les promesses de la 5G risquent de faire des déçus

C’est quasiment un consensus qui se dégage de l’avis des entreprises de l’univers de la technologie cités par l’AFP. L’équipementier Ericsson pense que « trop parler des possibilités à venir pourrait susciter trop d’attente du grand public, qui risque d’être déçu par les capacités réelles des premiers réseaux ».

Pour Stéphane Téral, directeur exécutif de la recherche sur l’industrie mobile pour IHS Markit, « le risque de déception existe », car « ce que l’on présente aujourd’hui, c’est une forme de 4G++, on fait beaucoup de bruit pour finalement pas grand-chose ».

Dexter Thilien, analyste pour Fitch Solutions s’exprime d’un ton plus optimiste. Si les promesses de la 5G sont bien réelles, il va falloir se montrer très patient pour les voir se matérialiser.

« Ce sera une technologie révolutionnaire, mais sur le long terme, cela prendra du temps pour voir tout ce qu’elle permettra de réaliser avec un smartphone, mais elle nous surprendra ».

L’analyste compare le lancement de la 5G à celui de la 3G, une époque où l’attente était très grande. Mais il a fallu plusieurs années pour voir se concrétiser les promesses du réseau et surtout la démocratisation de son accès.

Pour ce qui est du nouveau réseau, « seules 15% des connexions dans le monde se feront en 5G en 2025, cela va encore rester une technologie relativement limitée », explique Mats Granryd, le directeur général de l’Association mondiale des opérateurs (GSMA).

Tant de facteurs qui doivent pousser les opérateurs et les à se montrer plus prudents.

Le grand public qui veut du cinéma en réalité virtuelle, des robots connectés, voire la possibilité de passer des appels en hologramme grâce à la 5G, en étant même prêt à payer plus cher,devra lui aussi se montrer patient jusqu’à l’arrivée de nouveaux services vraiment innovants.

Source: www.phonandroid.fr


Fmt@2020 Copyright