Archives de nos articles

Emploi : cadres, voici où trouver du travail dans les mois qui viennent


L’emploi des cadres ne connaît pas la crise. Le dernier baromètre trimestriel de l’Apec, publié jeudi 19 juillet, liste les secteurs qui vont le plus recruter au dernier trimestre de cette année.

Un grand soleil avec (très) peu de nuages. C’est l’image que l’on pourrait utiliser pour définir le contexte actuel de l’emploi des cadres. 62 % des entreprises ont déclaré avoir recruté au moins un cadre au deuxième trimestre 2018, d’après le dernier baromètre trimestriel de l’Association pour l'emploi des cadres (Apec), publié jeudi 19 juillet. Il s’agit du plus haut pourcentage depuis la création de cet indicateur. Malgré une certaine prudence pour l’avenir, 56% des entreprises interrogées envisagent aussi de recruter au moins un cadre au troisième trimestre de cette année.

Où vont donc se concentrer ces recrutements à venir ? “En premier lieu, les cadres commerciaux restent les profils les plus recherchés par les entreprises”, écrit l’Apec. Dans le détail, ce sont donc les profils commercial-vente qui sont les plus demandés (46 % des entreprises qui envisagent de recruter des cadres au troisième trimestre 2018 les ciblent), juste devant les cadres remplissant des fonctions gestion-finance-administration (37%). Viennent ensuite les services techniques (36%), ainsi que la R&D et l’informatique pour un tiers des entreprises sondées.

Le baromètre met aussi l’accent sur les métiers des cadres les plus en tension, c’est-à-dire où le nombre d’offres d’emploi est plus fort que les candidats potentiels. “C’est dans la fonction informatique que les tensions sont les plus fortes avec 77 % des recrutements jugés difficiles”, indique l’Apec. “Les recrutements en études-R&D sont également parmi les plus difficiles avec 72 % des recruteurs qui expriment des tensions”, poursuit l’association.

À l’inverse, les prévisions de recrutement de cadres les plus faibles concernent les profils communication et création (9%), santé, social et culture (10%), ou encore direction d’entreprise (15%). On finit sur une bonne nouvelle : toutes les classes d’âge, du jeune diplômé au cadre confirmé, devraient connaître une progression de leurs perspectives d’embauches.

Source: www.capital.fr


Fmt@2020 Copyright