Archives de nos articles

Ecologie : Helio transforme l'eau de mer en eau douce


Comment obtenir de l'eau douce et pure à partir de celle de la mer, sans avoir à investir dans des unités de dessalement, coûteuses et gourmandes en énergie comme en soins de maintenance ?

Réponse de la société varoise Marine Tech dont le siège est à Signes et toute entière tournée vers l'environnement : en utilisant Helio. Une bulle transparente conçue à partir d'une idée à la simplicité désarmante : l'eau évaporée selon le principe de la distillation est forcément pure.

La suite en découle : de l'eau de mer est puisée grâce à une pompe solaire et acheminée au centre de la bulle où elle est déposée en une fine lame. Chauffée par le soleil, elle va s'évaporer et se condenser sur les parois, produisant de fines gouttelettes qui ruissellent jusqu'au bas de la bulle. Après quoi, il ne reste plus qu'à récupérer l'eau douce et potable, pure et stérile, puisque l'évaporation se réalise à une température proche de 100 degrés.

Une durée de vie estimée à 30 ans

La bulle Helio, exposée et en démonstration sur le vieux port à Saint-Raphaël, ne coûte que quelques centaines d'euros à la fabrication, se veut facilement transportable et peut être montée en série. Sa durée de vie est estimée à 30 ans. En 8 heures d'exposition sous le soleil, elle est capable de produire de 8 à 12 litres d'eau. Soit la consommation journalière d'une famille de cinq personnes. Avantages majeurs de cette innovation : la facilité d'exploitation et la gratuité de l'énergie utilisée. Avec, au bout, la production d'une eau qui ne coûtera que quelques centimes du litre.

Une performance qui vient de valoir à la solution Helio d'être retenue pour être installée à Masdar City. La ville pionnière des Émirats Arabes Unis en matière d'énergies renouvelables et de développement urbain durable.

Soutenue par les fonds européens du Feder et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la bulle Helio est aussi une formidable vitrine pour Marine Tech emploie 4 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 711 000 euros, 90 % à l'exportation.

Source: www.laprovence.com


Fmt@2020 Copyright