Fmt@2020 Copyright

Automobiles: Renault bat tous ses records


Le constructeur français a annoncé ses résultats financiers pour l’année 2017 avec des records historiques en termes de ventes, de chiffres d’affaires et de résultat net.

C’est un bilan financier 2017 plus que positif pour le constructeur Français Renault. Ainsi, nous apprenons via communiqué de presse que le bénéfice net du groupe automobile en 2017 a connu une augmentation record de 50%, à hauteur de 5,1 milliards d’euros. Fort de l’intégration de la filiale russe « Avtovaz » dans le compte des résultats, le chiffre d’affaires de Renault - dont la marge opérationnelle représente 6,6% - a progressé de 14,7%, soit 58,8 milliards d’euros.

Toujours en hausse, le résultat d’exploitation a quant à lui grimpé à 15,9%, soit 3,8 milliards d’euros. Le Groupe se félicite d’ailleurs d’avoir réalisé la meilleure année de son histoire. « 2017 a été une nouvelle année record pour le Groupe Renault. Les résultats commerciaux et financiers sont la conséquence de la stratégie déployée depuis plusieurs années et des efforts de tous les collaborateurs du Groupe », a déclaré Carlos Ghosn, Président-directeur général de Renault, dont le mandat à la tête du groupe sera d’ailleurs reconduit pour quatre nouvelles années. « Avec cette performance et la mise en œuvre de notre nouveau plan stratégique « Drive The Future », nous sommes confiants dans notre capacité à relever les défis actuels et futurs de l’industrie automobile », poursuit-il.

Le groupe a par ailleurs annoncé ses perspectives pour l’année 2018. Il vise notamment à augmenter son chiffre d’affaires, à maintenir une marge opérationnelle supérieure à 6% et à générer un « free cash-flow » opérationnel et positif de l’Automobile.

Carlos Ghosn, accepte enfin de diminuer de 30% son salaire

C’est ce jeudi que le conseil d’administration de Renault a renouvelé le mandat du PDG du groupe, Carlos Ghosn. Ce dernier ayant accepté de revoir à la baisse son salaire.

Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, l’a d’ailleurs confirmé aux médias de l’Hexagone : « Carlos Ghosn a accepté une diminution de son salaire de 30%. Désormais, cela nous donne les meilleures conditions pour préparer la prochaine assemblée générale du groupe, le 15 juin ».

Longtemps sujet de conflit, le salaire du PDG du constructeur automobile – cumulant deux emplois dont celui de patron de Nissan - s’élevait à un total de 15,6 millions d’euros, ce qui faisait de lui le troisième patron le mieux rémunéré des dirigeants du CAC 40.

L’État français, qui détient 19,7% des parts, soutenu par nombre d’autres actionnaires tentait depuis 2016 de baisser de 54% le salaire de Carlos Ghosn. Mais, n’ayant pas de poids significatif dans le vote, les 7,2 millions d’euros de salaire chez Renault avaient été finalement maintenus.

Cette polémique avait d’ailleurs poussé Emmanuel Macron, ministre de l’Économie à l’époque, à changer la législation pour que les recommandations de l’assemblée des actionnaires sur la rémunération des patrons soient contraignantes.

Cette mesure entrera d’ailleurs en vigueur en 2018.

Source: www.lesinfos.ma


  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube